X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 05 juin 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 6 Juin 2020
ÉCOUTER
Interviews
Concours de bilan partagé de médication organisé par l'ANEPF
ÉCOUTER
Focus
Ce qu'il faut retenir de l'Asco 2020
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaëlle Bartet du Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Mairé Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Minute Juridique
La minute juridique de Cyrille Clement Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Vente de masques par la grande distribution : la profession entre colère et dégoût | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 05/05/2020

Vente de masques par la grande distribution : la profession entre colère et dégoût

La guerre des masques est déclarée ! Rationnés depuis des semaines, les professionnels de santé libéraux et pharmaciens comprennent mal que la vente de masques chirurgicaux soit autorisée en grande surface.

Colère, dégoût, consternation…les mots sont forts et reflètent l’état d’esprit unanime d’un ensemble de professions de santé, aujourd’hui consternées. Toutes disent avoir fait front pour obéir aux directives gouvernementales et tenter de protéger les soignants pendant des semaines en étant rationnées par la pénurie de masques. 

Quelle n’est pas leur stupeur depuis quelques jours face au nombre sidérant de masques annoncés à la vente ! « Où étaient ces masques quand nos médecins, nos infirmiers, nos pharmaciens, nos chirurgiens-dentistes, nos masseurs-kinésithérapeutes, nos pédicures-podologues, nos sage-femme mais aussi tous nos personnels en prise directe avec la maladie tremblaient et tombaient chaque matin ? » dénoncent les 7 Ordres dans un communiqué commun : les masques tombent, publié le 30 avril.

 

Appel à la réquisition des stocks de la grande distribution  

Outrés et scandalisés, les syndicats de pharmaciens s’insurgent dans les médias et sur les réseaux sociaux : « Les pharmaciens distribuent des quantités restreintes aux professionnels de santé. Ces mêmes masques sont aujourd’hui un produit d’appel dans la grande distribution. Pendant qu’ils manquaient, la grande distribution faisait des stocks » fustige le président de l’USPO, Gilles Bonnefond, sur Twitter.

Alors que la grande distribution est accusée d’avoir accumulé des centaines de millions de stocks, la FSPF en appelle solennellement au ministère de la Santé, à qui elle a adressé un courrier, et demande pour sa part, dans un communiqué, la réquisition des masques chirurgicaux détenus par la grande distribution. Pour Philippe Besset, son président, « ces masques doivent avant tout servir à protéger les soignants et les patients à risque et non à assurer la promotion d’enseignes de la grande distribution ». 

 

Pharmaciens : les dindons de la farce ? 

Les groupements se sentent eux aussi trahis par le ministère de la Santé et par Bercy qui autorisent la vente de ces dispositifs médicaux en grande surface alors que les pharmaciens ont été les premiers sollicités pour une distribution gratuite des stocks issus des réquisitions de l’Etat, des « dindons de la farce », pour certains.

Laurent Filoche, Président de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), interpelle le ministre de la Santé, Olivier Véran sur Linked-in en lui demandant « Où en est la doctrine entre masques médicaux (réservés aux soignants) et masques alternatifs (réservés au grand public) ? Ce n’est qu’une question de points de fidélité ? Je pensais qu’on parlait de santé publique et de l’intérêt des patients ».  

Beaucoup en appellent aussi aux grossistes répartiteurs, comme ELSIE Santé : « Tous ensemble, nous aurions la capacité de pouvoir vendre des masques chirurgicaux au prix de la grande distribution dans toutes les officines de France. Si nous voulons gagner ce combat face à la grande distribution en un temps record, nous avons besoin de votre mobilisation ».

 

Le Directeur général de la santé (DGS), Jérôme Salomon, a voulu jouer l’apaisement en rappelant qu’il n’y a en France « pas de stocks cachés ». Olivier Véran, a lui aussi tenu à répondre à la colère des pharmaciens samedi sur BFM TV en rappelant que la grande distribution a annoncé, non pas des stocks de masques, mais des commandes. Pas sûr en tout cas, que ces seules annonces suffisent à faire retomber l’ire de la profession !  

 

 

Raphaëlle Bartet

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR