X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mardi 20 octobre 🎙💊
Interviews
Invité : Hervé Jouves, Président du groupement Lafayette.
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaëlle Bartet
ÉCOUTER
Business Review
Business Review de Jean-Yves Mairé
ÉCOUTER
Mieux-Etre
Mieux-Etre de Sonya Mellah
ÉCOUTER
La Brigade
La Brigade
ÉCOUTER
Innovation
Innovation de Nicolas Latour
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Télémédecine et Covid-19 : une émergence de la pratique chez les patients ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 29/05/2020

Télémédecine et Covid-19 : une émergence de la pratique chez les patients ?

D'un procédé encore "marginal", la pratique semble avoir franchi un cap : tandis que la crise sanitaire accélère sa démocratisation, elle pourrait d'ores et déjà se dessiner comme un futur maillon fort dans la chaîne santé. 

La pandémie de Covid-19 marque un recours à la télémédecine presque inédit en France, alors que le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran évoquait déjà "un seuil d'1 million de téléconsultation par semaine" dans une allocution du 7 mai 2020. Un seuil tout aussi inédit que soudain pour la Caisse Nationale d'Assurance Maladie qui avait déclaré en septembre dernier avoir pris en charge 60 000 téléconsultations sur l'année 2019

Du point de vue des patients et des nouveaux utilisateurs de cette pratique, l'expérience a déjà porté ses fruits. Un sondage réalisé par Opinion way pour le site d'e-santé Deuxièmeavis.fr souligne le vif intérêt des utilisateurs de la télémédecine : 80% des sondés pensent en effet qu'elle a toute sa place "en complément des consultations classiques". La pratique fait déjà l'objet d'avenir pour 1/3 d'entre-eux, toutes tranches d'âges confondues, qui estiment déjà qu'ils y auront davantage recours après la crise du coronavirus : que ce soit avec un médecin généraliste, pour des soins courants, ou avec un expert, pour des problèmes de santé plus sérieux. 

 

Les atouts clés d'une pratique en plein essor 

Si certains patients semblent l'avoir découverte sous la contrainte des restrictions de déplacements pendant le confinement, la pratique laisse des traces pour plusieurs bonnes raisons. La première et aussi celle qui est cruciale pour la vie quotidienne des seniors et retraités est la simplification des déplacements : le fait de ne pas avoir à se déplacer séduit 74% des Français interrogés. Près d'1/4 d'entre-eux y reconnait aussi une facilité et une rapidité d'accès à l'expertise médicale. 

Du temps, de l'écoute, et un accompagnement personnalisé, c'est un peu le tryptique dissimulé par le site d'e-santé Deuxièmeavis.fr, « la personne malade dispose du temps qu’elle souhaite pour exposer par écrit son histoire et ses attentes dans un questionnaire personnalisé », souligne le site dans un communiqué. En tous les cas, la pratique prend le chemin d'une bonne solution alternative pour le suivi du quotidien chez 42% des sondés. 

 

« Toutes les crises accélèrent les innovations et leurs usages. » 

Ce phénomène de démocratisation est directement à mettre sous le poids de la crise sanitaire, qui, en plus d'avoir imposé la pratique à de nombreux patients, leur a suscité plusieurs avantages pratiques. « Toutes les crises accélèrent les innovations et leurs usages. Celle que nous traversons a fait faire un bond à la télémédecine dans toutes ses dimensions », expliquait Marie-Laure Saillard, PDG de Mesdocteurs.com et vice-présidente de L’association des Entreprises de Télémédecine (LET), dans une interview

Dans toutes les manoeuvres technologiques qu'elle rend possible, « téléconsultation, télésurveillance et aussi télésoin », la pratique peut « profiter à tous les professionnels de santé, les infirmiers, les médecins libéraux et les hospitaliers, aux patients bien entendu et aux opérateurs de télémédecine dont les solutions étaient prêtes depuis un moment ». Cela étant, elle n'a pas encore de quoi constituer un enjeu crucial pour les malades chroniques qui sont moins de 4 sur 10 à l'avoir utilisée. 

Reste maintenant à voir si la télémédecine saura séduire les généralistes de la même façon que la majorité des sondés et ainsi s'installer définitivement comme une pratique courante. 

 

Corentin Nadjar-Leguy

 

Un sondage réalisé par Opinion way pour Deuxièmeavis.fr - les 27 et 28 avril auprès d'un échantillon représentatif de 1027 personnes de 18 ans et plus, par questionnaire en ligne

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR