X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 03 avril 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 4 Avril 2020
ÉCOUTER
Minute Gestion By Smart RX
La Minute Gestion : Comment sécuriser la facturation au comptoir ?
ÉCOUTER
Interviews
Gregory Tempremant - Président de l'URPS Pharmaciens (Hauts-de-France)
ÉCOUTER
Focus
Michael Chekroun - Fondateur de Carenity
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Renouvellement exceptionnel : hypnotiques et médicaments substitutifs aux opiacés s'ajoutent à la liste | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 26/03/2020

Renouvellement exceptionnel : hypnotiques et médicaments substitutifs aux opiacés s'ajoutent à la liste

Le Journal Officiel a publié le 20 mars un nouvel arrêté élargissant les mesures d'urgences pour le renouvellement des ordonnances dans un contexte d'épidemie Covid-19. Les pharmaciens d'officine peuvent désormais renouveler les hypnotiques et médicaments substitutifs aux opiacés. Le dispositif est par ailleurs étendu aux pharmaciens des PUI. 

« Le pharmacien doit assurer la continuité des soins », comme l'a souligné Gilles Bonnefond, président de l'USPO (Union Syndicale des Pharmaciens d'Officine) lors d'une conférence d'information webinaire. C'est bien dans ce sens que l'arrêté publié le 20 mars a élargi les conditions de dispensation des ordonnances renouvelables arrivées au terme de leur validité. Dès à présent, un renouvellement exceptionnel est accordé aux médicaments contenant des substances aux propriétés hypnotiques et anxiolytiques. 

Un second élargissement est à noter pour les TSO (Traitements Substitutifs aux Opiacés), puisque la dispensation exceptionnelle est autorisée pour les médicaments à base de méthadone (sirop et gélules) buprenorphine comprimés : Pour que ces nouveaux renouvellements exceptionnels soient valides, plusieurs conditions sont nécessaires : 

  • La délivrance ne doit pas excéder une période de 28 jours
  • Le traitement doit avoir été prescrit depuis au moins 3 mois 
  • Le pharmacien doit en informer le médecin. Pour les TSO, il doit au préalable demander l'accord du médecin prescripteur
  • L'ordonnance doit indiquer les informations de délivrance (date et nombre de boîtes). 

Ces dispositions restent valable jusq'au 31 mai 2020. Par ce principe, et comme l'a précisé un nouvel arrêté publié le 18 mars  le pharmacien délivre et facture à l'Assurance maladie la quantité nécessaire de médicaments pour un mois, selon la posologie initialement prévue par le prescripteur.  La dispensation doit évidemment être réalisée dans le strict respect de la prescription initiale, pour une durée n'excédant pas un mois de traitement. Le pharmacien a donc le devoir d'en informer le médecin prescripteur.

 

Une évolution de jour en jour 

Parmi les mesures avec lesquelles le Gouvernement répondait aux problématiques de santé publique infligées par la crise du Sars-Cov 2, celle prévue dimanche dernier, accordant une autorisation de renouvellement exceptionnelle aux pharmaciens a beaucoup évolué en l'espace d'une semaine. Les hypnotiques n'étaient pas initialement prévus au sein du dispositif, étant donné qu'ils ne peuvent pas par définition être « prescrits sur une ordonnance renouvelable », précisait l'USPO dans un communiqué publié ce mercredi. Quant aux anxiolytiques, un flou persistait également puisque leur prescription est limitée à 12 semaines. 

 « À ce jour, les ordonnances non renouvelables et les stupéfiants n'entrent toujours pas dans de dispositif exceptionnel »,  commente le président de l'USPO. 

 

Les PUI inclues dans le dispositif 

Par ailleurs, cet arrêté du 20 mars 2020 a ouvert le dispositif au-delà des officines : les PUI (Pharmacies à Usage Intérieur) sont à présent habilitées a renouveler des ordonnances périmées aux patients ambulatoires dans le cadre de la rétrocession. Une nouvelle fois, l'objectif est de ne pas surcharger les consultations médicales et de respecter au maximum le confinement imposé. 

 

Le matériel médical aussi 

En complément des médicaments, s'applique enfin la possibilité de renouvellement d'une ordonnance relative à des produits de santé spécifiques : dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques; matériel de maintien à domicile et d'aide à la vie ; articles pour pansements, matériels de contention. Une disposition qui s'applique non seulement aux pharmaciens d'officine, mais aussi aux prestataires de services et distributeurs de matériel. 

 

La profession se mobilise 

L'USPO organise des webinaires (conférences téléphoniques) depuis le début de la semaine afin d’informer au mieux les professionnels et de répondre à toutes leurs interrogations : Deux ont eu lieu le 20 mars 2020. 

L'Ordre des Pharmaciens propose de son côté un document FAQ (foire aux questions) pour l'ensemble des métiers de la pharmacie (officine, industrie, biologistes et hospitaliers) : http://www.ordre.pharmacien.fr/Les-pharmaciens/Champs-d-activites/Covid-19/Foire-aux-questions-Pharmaciens-d-officine

 

Corentin Nadjar-Leguy

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR