X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 06 décembre 🎙💊
Interviews
Carine Favier - Membre du Conseil national du sida et des hepatites vi
ÉCOUTER
Minute Juridique
Vendredi 6 Decembre
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 6 Decembre
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Nathalia Kosnina
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 6 Decembre
ÉCOUTER
Pratique officinale
Jeudi 5 Decembre
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Quels sont les conséquences de l’hyperconnexion sur la santé ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 24/06/2019

Quels sont les conséquences de l’hyperconnexion sur la santé ?

A quelques heures de la conférence organisée par la fondation April  à Paris dédiée à la présentation des résultats du Baromètre 2019 sur l’impact de l’hyperconnexion sur la santé des Français, voici tout ce qu’il faut savoir sur les risques réels face à l’addiction au numérique.

 Bien qu’il n’existe pas encore de définition précise, l’hyperconnexion se caractérise comme un besoin irrépressible d’être connecté aux réseaux sociaux et à Internet supérieure à l’envie de fumer, de boire de l’alcool ou encore d’avoir des relations sexuelles. Selon des chiffres, une personne hyperconnectée serait être capable de travailler 240 heures de plus par an, à cause de la présence des écrans.

Quelles effets et risques sur la santé ?

Bien que les nouvelles technologies puissent faciliter les tâches quotidiennes, elles représentent un danger conséquent lorsqu’elles sont utilisées de manière excessive. Comme le démontre le premier baromètre de la fondation April en 2018,  72 % des Français estiment qu’il serait favorable pour leur santé de limiter le temps devant les écrans. L’an dernier, ils consacraient en moyenne 4 h 22 par jour aux activités sur smartphone, tablette et ordinateurs.

Certaines populations y sont cependant plus exposées que d’autres pour des raisons personnelles ou professionnelles : les cadres y accordent 7 h 13 par jour, les 18-34 ans (aussi appelés « Digital natives ») 6 h par jour tout comme leurs parents.

Un tiers des Français s’estiment encore aujourd’hui mal informés sur les risques de l’hyperconnexion. Pourtant, de l’état de dépendance aux dérèglements causés par l’exposition aux ondes, la moitié d’entre eux pensent que l’exposition aux écrans n’a aucun effet sur leur santé en général.

Preuve qu’il reste encore du travail pour sensibiliser à l’usage des écrans.

 

Par Elisa Humann

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR