X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mardi 20 octobre 🎙💊
Interviews
Invité : Hervé Jouves, Président du groupement Lafayette.
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaëlle Bartet
ÉCOUTER
Business Review
Business Review de Jean-Yves Mairé
ÉCOUTER
Mieux-Etre
Mieux-Etre de Sonya Mellah
ÉCOUTER
La Brigade
La Brigade
ÉCOUTER
Innovation
Innovation de Nicolas Latour
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Pénurie d'anti-cancéreux, la Ligue lance une campagne ! | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 14/09/2020

Pénurie d'anti-cancéreux, la Ligue lance une campagne !

La Ligue contre le cancer lutte contre les pénurie et sensibilise grâce à une campagne de mobilisation qui démarre le 14 septembre. Décryptage et enjeux.  

"Cher patient, pour votre médicament, merci de patienter". Sous ce slogan, la Ligue contre le cancer se mobilise et alerte le grand public aussi bien que les pouvoirs publics d'un "fléau silencieux".

Selon le Professeur Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer, "une quarantaine de médicaments d'importance majeure en oncologie ont fait l'objet de pénurie" au fil des années. Les pénuries, si elles ont été aggravées par la crise du covid-19, n'ont en aucun cas "été créées par la covid" a précisé à l'AFP Le Professeur Kahn.  

Campagne d'affichage 

L'association a lancé un appel à témoignages à destination de tous les patients qui ont été confrontés à la question. En plus de ce chaier de doléances électronique, elle lance également une campagne d'affichage. 

D'après une enquête menée par La Ligue, 75 % des professionnels soignants exerçant en cancérologie ont déjà été confrontés à une pénurie de médicaments utilisés dans le traitement du cancer.

Depuis l'obligation de déclaration des signalements de tensions ou de ruptures d'approvisionnements, le nombre de signalements auprès de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) est passé de 404 en 2013 à 1499 en 2019. Près de 22 % de ces pénuries concernaient les médicaments anticancéreux. C'est 34 fois plus de pénuries signalées qu'en 2008. Parmi eux, les médicaments génériques sont les plus concernés. 

Le BCG intravésical, utilisé dans le cadre du traitement du cancer non invasif de la vessie, est plus particulièrement sur la sellette.   

L'autre problème est que nombreux patients déplorent le manque d'information sur le phénomène.    

Responsabiliser les entreprises du médicament `

La Ligue contre le cancer porte la voix des malades au sein du Comité de pilotage sur la stratégie de prévention et de lutte contre les pénuries de médicaments, lancée le 23 septembre 2019, dont elle participe aux groupes de travail.
 
Parmi ses revendications, la Ligue contre le cancer appelle à des sanctions financières contre les laboratoires qui n'assumeraient pas l'approvisionnement, le recensement des malades concernés et des études mesurant leurs pertes de chances.
 
Depuis plusieurs années, l'association milite également pour contraindre les industriels européens à détenir des stocks de 4 mois de médicaments contre les ruptures prolongées.  
 
Pour le Pr Albert Kahn, les médicaments d'intérêt majeurs doivent être considérés comme stratégiques et l'Europe doit tenir une liste de ceux-ci et les avoir à disposition.
 
Reste aussi en suspens la question de la relocalisation des usines de production de médicaments, actuellement largement débattue, mais en suspens. 
 
Raphaelle Bartet
   
 
Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR