X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du lundi 24 février 🎙💊
Interviews
2ème prix de l'innovation IPFT Pierre Fabre
ÉCOUTER
Focus
Lynparaza - Pierre Gaudin
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Minute Juridique
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Joanne Kanaan et Anna Shirinskaya
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Nouveau recul de l’automédication en 2019 | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 10/02/2020

Nouveau recul de l’automédication en 2019

L’Afipa a publié mercredi son nouveau baromètre concernant la vente de médicaments sans ordonnance en France, sur l’année 2019. Son déclin semble se poursuivre.

Comme elle l’avait déjà montré en 2018, l’Afipa (association française des industriels pharmaceutiques pour une automédication responsable) a mis en évidence d’abord la baisse du chiffre d’affaire sur la vente des médicaments sans ordonnance, qui a chuté de 4% en 2019 : Après une première baisse de 4,6% un an plus tôt. En conséquence, une perte de 2,08 milliards d’euros sur les médicament vendus hors prescription médicale.

De telles diminutions seraient liées aux nouvelles réglementations en matière de délivrance de certains médicaments, qui ne sont désormais accessibles que sur ordonnance. C’est du moins, l’explication rationnelle privilégiée par l’Afipa.

 

Démocratiser le « Selfcare »

En 2018, les études menées par l’Afipa révélaient que 8 français sur 10 avaient recourt à l’automédication. C’est dans cette logique que cette dernière souhaite impulser davantage le « Selfcare », un comportement qui consiste à la prise en charge et la gestion de sa santé et de son bien-être par l'individu lui-même.

Pour ce faire, les patients peuvent avoir recours à des produits de Selfcare, disponibles sans ordonnance et en officine. En France, ces produits peuvent relever de 3 statuts différents : les Médicaments d’Automédication, utilisés de façon responsable, les Dispositifs Médicaux, ainsi que les Compléments Alimentaires. Les produits de Selfcare couverts par ce baromètre sont donc les produits des 3 statuts, à prescription médicale facultative, non prescrits et non remboursés, vendus en pharmacie.

Sur l’année 2019, le « Selfcare » représentait 10% des ventes en pharmacie, soit une part de 3,7 milliard sur le total des prescriptions. Une alternative à grande échelle et à multiples facettes : « À l’heure où l’accès au médecin est de plus en plus difficile et long en France, le développement du selfcare permettrait d’améliorer l’accès aux soins, sécurisé par le pharmacien, en plus des économies pour la Sécurité sociale », expliquait Christophe de la Fouchardière, président de l’Afipa.

 

Corentin Nadjar-Leguy

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR