X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 03 avril 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 4 Avril 2020
ÉCOUTER
Minute Gestion By Smart RX
La Minute Gestion : Comment sécuriser la facturation au comptoir ?
ÉCOUTER
Interviews
Gregory Tempremant - Président de l'URPS Pharmaciens (Hauts-de-France)
ÉCOUTER
Focus
Michael Chekroun - Fondateur de Carenity
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
« Société et Vieillissement » : le nouveau débat de l’Académie de Médecine | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 26/03/2020

« Société et Vieillissement » : le nouveau débat de l’Académie de Médecine

Mercredi, la Fondation de l’Académie Nationale de Médecine organisait une nouvelle table ronde sur les enjeux autour du vieillissement. Entre difficultés de déplacements et incapacités physiques, les débats sont ouverts pour faire émaner des solutions des pouvoirs publics.

La population mondiale serait vieillissante. De récentes études menées par la Fondation du Risque, et l’Institut Louis Bachelier, ont montré que le monde va subir des bouleversements démographiques : Mathématiquement dans le monde, le nombre d’adultes de plus de 65 ans va croître de 900 millions à 2,1 milliards, avec de très fortes différences selon les pays : moins de 9% de la population en Afrique sub-saharienne, 20 à 30% en Europe et en Amérique du nord, plus de 30% au Japon.

Le pourcentage de personnes de plus de 80 ans passera de 5,5% en 2016 à 11,5% de la population de l’Union européenne en 2027. C’est tout l’enjeu que constitue ce nouveau cycle « société et vieillissement », sur lequel travaille la Fondation de l’Académie de Médecine.

 

Les risques de chutes

Si la première table ronde du cycle s’intéressait aux questions de l’évolution économique d’un monde en plein bouleversement démographique, celle-ci portait sur la santé des patients âgés. Si la population mondiale va devenir vieillissante, il faut bien s’y préparer. Le bon fonctionnement d’un corps et de ses organes est en corrélation avec l’âge, ce qui signifie qu’ils se dégradent au fil du temps : en France, on dénombre chaque année 400 000 chutes chez les personnes âgées. La chute est d’ailleurs la première cause de décès accidentel chez les séniors de plus de 65 ans avec 12 000 décès par an.

Ce phénomène des chutes s’explique d’une part avec les faiblesses de déplacement liées aux jambes et aux pieds, et d’autre part avec la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge, aussi appelée DMLA. Il s’agit d’une maladie de l’œil, qui atteint la zone centrale de la rétine. Elle évolue à partir de l’âge de 50 ans, et reste la principale cause de malvoyance chez les personnes âgées. Une malvoyance qui affecte leur quotidien et ne facilite pas leurs déplacements.

S’ajoute à cela un paysage extérieur parfois rempli de contraintes avec des infrastructures qui ne sont pas toujours adaptées, ou parfois abimées. Les pouvoirs publics sont donc le premier point de contact pouvant dégager des pistes d’accompagnement des personnes âgées, de prévention, ainsi que de simplification. Par accompagnement, il ne faut pas entendre placement dans un centre spécialisé type EHPAD, mais plutôt suivi régulier du patient par le médecin avec examens à l’appui.

Indépendamment du travail des médecins, devrait s’appliquer un phénomène de simplification de l’espace urbain et de ses infrastructure : l’idée étant de faciliter davantage les déplacements des personnes exposées à de forts risques de chutes. Michel Sudarskis, président de l’Association Internationale de Développement Urbain, a pu dresser un premier bilan du travail de ses équipes, qui ont établi plusieurs schémas de « la ville de demain ». On y trouve des modèles de rue équipées d’un matériel adapté à tout type de personne ayant des difficultés à se déplacer.

Entreront évidemment prochainement en compte la question du budget, ainsi que les enjeux clés du 21ème siècle : les nouvelles technologies et les procédés qu’elle peuvent créer pour simplifier la vie d’un patient.

 

Corentin Nadjar-Leguy

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR