X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du lundi 24 février 🎙💊
Interviews
2ème prix de l'innovation IPFT Pierre Fabre
ÉCOUTER
Focus
Lynparaza - Pierre Gaudin
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Minute Juridique
Vendredi 21 Fevrier
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Joanne Kanaan et Anna Shirinskaya
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Quelles sont les « élites » des médicaments à prescrire à ses patients ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 05/02/2020

Quelles sont les « élites » des médicaments à prescrire à ses patients ?

La revue prescrire a annoncé jeudi son palmarès annuel des médicaments qu’elle juge les plus performants et efficaces pour les patients. Trois médicaments ont même été inscrit au « tableau d’honneur ».

Après les perles récompensées du prix Galien en fin d’année 2019, la revue indépendante « prescrire » a mis d’autres médicaments à l’honneur avec son palmarès annuel. Elle présente d’ailleurs chaque mois une analyse des données disponibles, qu’elle juge méthodique et indépendante. L’analyse de ces données porte sur l’évaluation des nouveaux médicaments, des médicaments déjà commercialisés et autorisés dans une autre situation clinique, et des nouvelles formes pharmaceutiques ou nouveaux dosages de médicaments existants.

 

6 médicaments primés

Dans un premier temps la lumière pour les plus prestigieux, ou plutôt le tableau d’honneur, que 3 médicaments se sont partagés. Comme l’a jugé la revue indépendante, leur impact est incontestable dans la mesure où « ils apportent un progrès net pour certains patients par rapport aux moyens thérapeutiques déjà disponibles :

On trouve d’abord, l'émicizumab (Hemlibra°), en prévention des hémorragies chez les patients atteints d'une hémophilie A avec "inhibiteurs du facteur VIII". Vient ensuite, le tisagenlecleucel (Kymriah°), dans la leucémie aiguë lymphoblastique à cellules B en impasse thérapeutique chez des enfants et de jeunes adultes. Arrive enfin, l'axicabtagène ciloleucel (Yescarta°), dans certains lymphomes à grandes cellules B en impasse.

Les 3 autres médicaments n’ont semble-t-il pas encore gagné leur place au tableau d’honneur, mais n’en demeurent pas moins utiles pour les patients notamment dans l’amélioration des moyens de prise en charge :  Le ruxolitinib (Jakavi°), dans la myélofibrose symptomatique. La trastuzumab emtansine (Kadcyla°), dans le cancer du sein HER-2 positif, non opérable, chez des femmes qui ont déjà reçu un taxane (agent chimiothérapique). Puis, le trastuzumab (Herceptin° ou autre) ; du pembrolizumab (Keytruda°), en première ligne dans le cancer bronchique non à petites cellules, métastasé. 

Si la revue indépendante s’attache à vouloir récompenser les médicaments les plus innovants et performants, elle attend toujours la « Pilule d’or », censée récompenser un progrès thérapeutique majeur.

 

Corentin Nadjar-Leguy

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR