X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mercredi 23 septembre 🎙💊
Interviews
Florian Gotti - Un nouveau test pour la détection antigénique du coronavirus en 15 minutes
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaelle Bartet du Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Maire Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
La Brigade
LA BRIGADE Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Melomind
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mardi 22 Septembre 2020
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Masques et dépistages : vers un changement de cap ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 24/03/2020

Masques et dépistages : vers un changement de cap ?

De nouvelles mesures ont été annoncées par le ministre de la Santé samedi, dont la livraison progressive de 250 millions de masques et le renforcement des tests de dépistage du covid 19.

 

Le ministre de la Santé a tenu une conférence de presse samedi. Il a salué l’implication de chacun, dont le rôle est crucial car il s’agit « d’une guerre de position ». Olivier Véran a également  annoncé avoir signé plusieurs commandes de plus de 250 millions de masques qui seront livrés progressivement. Dans le continuité des mesures prises, la priorité sera donnée aux établissements de santé, soignants et professionnels de santé. 

 

 

Évolution de moyens et de masques 

 

Un approvisionnement global destiné aux établissements de santé, aux établissements médico-sociaux et aux transports sanitaires a été effectué vendredi. Il sera complété d’une seconde livraison dans les jours à venir pour consolider les stocks, soit un total de 17 millions de masques. 

Olivier Véran a rappelé que, depuis fin février, 70 millions de masques ont été livrés aux professionnels de santé de ville, à l’hôpital et dans les Ehpad. Dans le même temps, 40 millions de masques ont été récupérés grâce à la réquisition des stocks, aux dons et importations, ce qui porte le stock d’État à 5 millions de masques de norme FFP2 et 81 millions de masques chirurgicaux. Les besoins sont estimés à 24 millions de masques par semaine. 

Outre l’approvisionnement en provenance de l’étranger, la France a annoncé une augmentation de ses capacités de production de 6 à 8 millions par semaine dès le mois d’avril, dont la moitié pour les FFP2.

 

 

Ordre de priorité et quotas en place jusqu’à mardi 

 

Les priorités absolues sont de protéger les professionnels de santé qui soignent les malades, et de préserver les capacités hospitalières de prise en charge. Le ministre de la Santé en a profité pour rappeler les quotas attribués à chaque profession par semaine. Il a également souligné que les masques limitent la transmission du virus, mais pas l’exposition, qui est constante. Seuls les gestes barrière permettent de se prémunir contre le Covid 19. Son souhait est que toute personne qui dispose de masques les remette à la disposition des soignants en les déposant dans un établissement de santé, une officine ou en les rapportant à son médecin.  

Ces quotas de masques doivent rester en place jusqu’au mardi 24 mars, date à laquelle le Conseil scientifique réévaluera les modalités de répartition de répartition de ce dispositif.

 

 

Renforcer les tests de dépistage

                                                                                                                                                        Olivier Véran a rappelé le choix fait d’un usage « rationnel, raisonnable et raisonné » des tests de dépistage du covid 19 qui sont effectués de façon ciblés, et non pas automatiques. Près de 60 000 ont été réalisés en France, soit 4000 chaque jour.

La nouvelle doctrine recommandée par l’OMS est néanmoins de faire évoluer rapidement la stratégie de dépistage et d’augmenter la capacité de production de ces tests. « C’est sur la base d’un dépistage massif que nous pourrions être amenés à accroître notre surveillance, une fois le confinement levé ». Une nouvelle méthode de dépistage est à l’étude, mais il faudra attendre mardi et la réunion du Conseil scientifique pour en savoir plus.

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de stratégie thérapeutique pour traiter le covid 19, a précisé le ministre de la Santé qui a appelé, concernant la chloroquine, à respecter l’exigence scientifique et sanitaire. Des études supplémentaires sont en cours pour valider l’hypothèse du Professeur Raoult. Les premières conclusions devraient arriver dans les 15 prochains jours.   

      

 

 

Raphaelle Bartet

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR