X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 05 juin 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 6 Juin 2020
ÉCOUTER
Interviews
Concours de bilan partagé de médication organisé par l'ANEPF
ÉCOUTER
Focus
Ce qu'il faut retenir de l'Asco 2020
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaëlle Bartet du Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Mairé Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Minute Juridique
La minute juridique de Cyrille Clement Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Lubrizol : quelle situation sanitaire pour les Rouennais aujourd'hui ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 28/05/2020

Lubrizol : quelle situation sanitaire pour les Rouennais aujourd'hui ?

Le 26 septembre 2019, l'usine qui fabrique des additifs était ravagée par les flammes. 8 mois après, l'association "Rouen Respire" dévoile son enquête menée auprès des habitants qui vivaient ou travaillaient au plus proche de l'accident. 

 

Impulsée grâce à l'organisme Wepi, qui est utilisé pour créer des enquêtes épidémiologiques,  c'est la première étude épidémiologique sur la santé des population post-incendie. Une étude lancée au tout début de l'année, le but étant d'évaluer les répercussions de l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen sur les populations des alentours dans un rayon de 10 kilomètres. Dans la mesure où les données sur la population générale manquaient, l'enquête de l'association Rouen Respire a pu lever certaines interrogations. 

La première est bien sûr celle des odeurs dégagées suite à l'incendie, qui sont le reflet des gaz émis par l’incendie dont certains sont des produits chimiques hautement toxiques, et de la persistance à l’air libre de produits chimiques non brûlés. Des odeurs qui se sont maintenues pendant plusieurs mois, même au-delà de l'enquête menée auprès de la population. Le constat reste presque sans appel alors que 92% des interrogés ont répondu avoir senti des odeurs plus d'une fois par semaine. Pour 62% d'entre-eux, c'est même plus de 5 fois par semaine. 

S'ajoute à cela l'exposition de la population aux autres facteurs directs liés à l'incendie, à savoir les retombées de fibrociment et de suie. L'étude a classé toutes les réponses selon le rayon dans lequel se situent les interrogés par rapport à l'usine Lubrizol : 

 

Des conséquences sanitaires indéniables 

L'impact sur l'état de santé des populations exposées au risque a été direct pour près d'1/4 des interrogés qui déclarents avoir développé une pathologie chronique. 86% des personnes qui vivaient déjà avec une pathologie respiratoire chronique ont aussi constaté une aggravation de leurs symptômes. Par ailleurs, lorsque l'enquête a pris fin le 10 mars 2020, le taux d’aggravation des pathologies chroniques non respiratoires plafonnait encore à 51%. La dégradation sanitaire reste ainsi plus ou moins durable, même plusieurs mois après l'incendie de l'usine Lubrizol. 

L'état psychologique de certains individus a lui aussi évolué. 8 interrogés sur 10 ont signalé une anxieté anormale survenue au momnet de l'incendie. 20% en souffrent encore plusieurs mois après. 

L'anxiété des populations impactées, mise en évidence dans l'étude est aussi synonyme d'un véritable bouleversement et d'inquiétudes quant à de possibles catastrophes qui seraient susceptibles de survenir dans le futur : 81% ont répondu avoir changé leurs habitudes suite à l'incident.

 

Corentin Nadjar-Leguy

 

Un enquête de l'association Rouen Respire - entre le 24 janvier et le 10 mars 2020 - 1624 interrogés pour 565 réponses. 

Les résulats complets ici : https://drive.google.com/open?id=1YlzsQ_W1LDa7CvpU-Dy0tbyDfhSFds10

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR