X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du lundi 21 novembre 🎙💊
PharmaNews
Mercredi 20 Novembre
ÉCOUTER
Business Review
Mercredi 20 Novembre
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Rachat de Fitbit
ÉCOUTER
Pharmacie Hospitalière
Pharmacie hospitaliere - La mobilisation des hospitaliers
ÉCOUTER
Interviews
Serge Alezier, fondateur du Pharma Logistics Club - Le colloque TIPS
ÉCOUTER
Focus
Perrine Calmes - Fin de vie
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Les "cadeaux" des laboratoires pharmaceutiques aux médecins ont-il une importance ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 07/11/2019

Les "cadeaux" des laboratoires pharmaceutiques aux médecins ont-il une importance ?

Le British Medical Journal a publié une nouvelle étude qui mettrait en évidence une certaine corrélation entre les cadeaux que les médecins reçoivent des laboratoires et leurs prescriptions aux patients.

 

 La révélation de la revue scientifique anglaise est plus que troublante. Des chercheurs français de l’Université de Rennes avaient bien ficelés leur enquête, puisqu’ils se sont appuyés sur différentes bases de données jusqu’à 2016 : Aussi bien celle de Transparence Santé que la base de données publique indiquant tous les types de relations entre les différents acteurs santé.

Ces bases de données relatent absolument tous les échanges entre professionnels, il peut s’agir de congrès, de rencontres et d’attentions personnelles. Les chercheurs du « British Medical Journal » ont ainsi constaté qu’entre 2013 et 2016, sur 41000 médecins dans toute l’union Européenne, 90% d’entre-eux ont déjà reçu au moins une fois un cadeau provenant d’un laboratoire pharmaceutique.

 

La liaison comme référence qualité/prix ?

Mais le constat le plus intéressant concerne la corrélation entre ces présents et les prescriptions du médecin au patient. L’enquête met en évidence la différence de prix et de qualité des prescriptions : Le montant total du remboursement des prescriptions faites par un médecin est plus important qui n’a pas touché d’offrande d’un laboratoire. Une offrande a engendré une variation de ce montant de 3,66 euros à 6,99 euros sur l’année 2016.

En se basant sur un généraliste qui aurait perçu un montant cumulé de plus de 1000 euros sur cette même année, la différence de coût s’élève en moyenne à 5 euros par ordonnance. Conclusion, lorsque le médecin est en bonne relation avec un laboratoire, ses prescriptions sont plus couteuses.

Deuxième constat des chercheurs britanniques, la qualité des médicaments prescrits. Un médecin généraliste sans aucun lien particulier avec un laboratoire est susceptible d’orienter le patient vers des médicaments génériques et non des médicaments déconseillés par l’assurance maladie.

 

Présomption d’innocence

Le Leem, l’organisation professionnelle des entreprises du médicament, n’a pas perdu de temps pour réagir à cette enquête en apportant plusieurs précisions importantes sur le fonctionnement des bases de données. Qui plus est, le Leem s’est attaché à contester la corrélation mise en évidence par l’enquête : « L’étude établit une corrélation entre la perception d’avantages par certains médecins généralistes et leur comportement de prescription. Comme l’indiquent les auteurs de l’étude, on ne saurait déduire de cette corrélation un lien de causalité. En effet, les données disponibles ne permettent en aucun cas d’établir une relation directe entre la perception d’avantages de la part d’un industriel et la prescription de médicaments proposés par cette même entreprise ».

Quoi qu’il en soit, une telle étude et les faits qu’elle expose, permettent automatiquement de révéler qu’un lien, quelqu’il soit entre 2 acteurs de la santé, pourrait laisser place à certaines offrandes par la suite. Serait-ce la mise en perspective d’une réelle influence des laboratoires, ou bien l’enquête des chercheurs français était-elle une confusion ?

 

 

Par Corentin Nadjar-Leguy  

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR