X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Jeudi 21 Mars 2019
ÉCOUTER
Revue de Presse
Jeudi 21 Mars 2019
ÉCOUTER
Interviews
Hélène Decourteix - La Pharmacie Digitale, Hélène Charrondière - Les Echos- Etudes
ÉCOUTER
Focus
Irène Lopez - AFIPA 2
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Jeudi 21 Mars 2019
ÉCOUTER
Pharmacie Hospitalière
Pharmacie Hospitalière - Médicaments et chutes
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
La revue de presse | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 13/03/2019

La revue de presse

Une étude sur 650.000 enfants confirme (de nouveau) que le vaccin ROR ne cause pas l'autisme (L’Obs)

 

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) n'augmente pas le risque d'autisme.Les chercheurs ont comparé le nombre d'enfants ayant reçu un diagnostic d'autisme parmi les vaccinés et les non-vaccinés, et n'ont trouvé aucune différence.

 

Cette étude intervient alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment alerté sur une flambée de rougeole dans le monde en 2018, avec un bond d'environ 50% des cas signalés par rapport à 2017.

 

--

Enfants hyperactifs : nouvelle mise en garde sur l’usage massif de Ritaline (Le Parisien)

 

Ce médicament est aussi appelé la cocaïne des enfants. Il est prescrit dès 6 ans en dernier recours. Il reste le meilleur remède pour soigner les troubles de l’attention chez l’enfant. Mais attention, il peut provoquer des effets secondaires cardiovasculaires et neuropsychiques. Sa banalisation révèle « une civilisation de l’addiction et l’abandon du soin au profit de la molécule », Ce recours excessif à la chimie fait alors l’impasse sur les causes de ces troubles. Pourquoi un enfant est-il agité ? Pourquoi n’arrive-t-il pas à suivre en classe ?

 

[l’article incite à se poser des questions avant de céder à la prescription]

 

--

 

Dépression : l'Amérique lance un rival du Prozac en spray (Les Echos)

Les Etats-Unis autorisent un médicament à base d'eskétamine pour soigner la dépression. Commercialisé par Johnson & Johnson c'est un traitement de dernier recours.

[Le Dr Martine Perez nous l’avait dit avant tout le monde. Vous pouvez re écouter son podcast sur le site]

 

 

Selon une étude du site économique et financier américain 24/7 Wall st, la pharmacie est, aux États-Unis, le secteur qui rémunère le mieux les femmes, devant les métiers du droit, de l'informatique et la médecine. (Le Quotidien du Pharmacien)

 

Parmi 25 professions étudiées par le site économique et financier américain 24/7 Wall st, les pharmaciennes remportent le palmarès des salariées les mieux payées des États-Unis. Selon ces données extraites des statistiques du département du Travail des États-Unis, cette profession, dominée à 62,7 % par des femmes, échappe dans une certaine mesure à la dévaluation des salaires. Les pharmaciennes perçoivent en effet 98 280 dollars par an (86 664 euros). 

 

__

 

Un lycéen américain s'étant vacciné contre l'avis de ses parents témoignera au Congrès (Les Echos)

 

Ethan Lindenberger, qui dit avoir grandi dans un foyer "anti-vaccin", a décidé d'aller à l'encontre des recommandations de ses parents en se faisant vacciner une fois ses 18 ans passés.

 

Sa décision a fait les gros titres, au moment où les experts de santé publique aux Etats-Unis s'inquiètent de la résurgence des cas de rougeole dans le pays, principalement dans certaines communautés qui refusent la vaccination et obtiennent des dispenses pour motifs religieux ou "personnels".

 

--

 

Inquiets avant le Brexit, les Britanniques font des stocks de médicaments (Le Monde)

 

Chez les patients dont la vie dépend d’un médicament, le Brexit prend une dimension angoissante. Les deux tiers des médicaments et la moitié de l’équipement médical du Royaume-Uni sont importés de l’Union européenne. Aucune insuline n’est par exemple produite au Royaume-Uni, et le risque d’un problème d’approvisionnement à la frontière est une question de vie ou de mort.

 

Cette sourde inquiétude, qui n’est pas limitée au diabète, commence à provoquer des difficultés d’approvisionnement sur certains médicaments. Prophétie autoréalisatrice, la crainte d’une pénurie provoque un début de pénurie.

--

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR