X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mercredi 8 décembre 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mercredi 8 Decembre 2021
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaelle Bartet
ÉCOUTER
Pratique officinale
Pratique officinale de Jean-Michel Mrozovski
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
La contreception gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 13/09/2021

La contreception gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans

La contraception sera gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans à partir du 1er janvier 2022 évoque Olivier Véran, tandis que  jusqu’à présent, la gratuité de la contraception s’appliquait jusqu’à 18 ans, aujourd’hui elle s’élève à 25 ans.  

Le coût de la mesure, qui figurera dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale, a été estimé à 21 millions d’euros annuels, a détaillé le ministre de la santé. Trois millions de femmes âgées de 18 à 25 ans pourraient potentiellement en bénéficier.

Attention néanmoins : cette gratuité ne concernera pas tous les moyens contraceptifs féminins. 

Quels seront les contraceptifs remboursés ?

L'extension de la gratuité aux femmes de 18 à 25 ans s'appliquera à tous les moyens de contraception qui sont déjà remboursés pour les mineures. Seront pris en charge par l'Assurance maladie "à 100% et en tiers-payant" les pilules de première et deuxième génération, les implants hormonaux, les Stérilets, ainsi que la "pilule du lendemain. 

Par ailleurs, l'Assurance maladie prendra aussi en charge tous les soins liés à la contraception, c'est-à-dire les examens de biologie médicale nécessaires, ainsi que les actes donnant lieu à la pose, au changement ou au retrait d'un contraceptif. Une consultation annuelle avec un médecin ou une sage-femme sera également remboursée.

Des exceptions dans la prise en charge

Les pilules dites de troisième et quatrième génération ne seront pas incluses dans ce nouveau dispositif, de même que les patchs, les capes cervicales et les anneaux vaginaux. Les spermicides et les préservatifs féminins, délivrés en pharmacie sans prescription médicale, ne seront pas non plus remboursés.

La gratuité de la pilule contraceptive  considérée comme une avancée

Cette gratuité a permis de faire sensiblement baisser le taux de recours à l’IVG en passant de 9,5 à 6 pour 1 000 entre 2012 et 2018. Pour justifier l’extension aux moins de 15 ans, le Gouvernement avait indiqué, fin 2019, que  chaque année, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France  et que parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG.

 

Juliette Malosse de tremeuge 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR