X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du jeudi 29 octobre 🎙💊
Interviews
Invité : Alain Marcillac, référent Sécurité au Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens
ÉCOUTER
Focus
Focus
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaëlle Bartet
ÉCOUTER
Pratique officinale
Pratique officinale de Jean-Michel Mrozovski
ÉCOUTER
Mieux-Etre
Mieux-Etre de Sonya Mellah
ÉCOUTER
Innovation
Innovation de Nicolas Latour
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
L'impact inquiétant de la crise du coronavirus sur la prise en charge des cancers | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 21/09/2020

L'impact inquiétant de la crise du coronavirus sur la prise en charge des cancers

Le centre européen de la lutte contre le cancer, l'Institut Gustave Roussy, a étudié l'impact de la pandémie de la Covid-19 sur la prise en charge des soins en cancérologie. La période du confinement pourrait avoir comme conséquence une augmentation de la mortalité par cancer d'ici à 5 ans.

 

Quelques semaines après la première vague de la crise du coronavirus, les premiers effets de la pandémie sur la prise en charge hospitalière dans sa globalité sont mesurés. L’Institut Gustave Roussy, centre de lutte contre le cancer, a étudié les conséquences de la crise sanitaire sur l’organisation des soins en cancérologie. 

 

Une augmentation de la mortalité par cancer de 2 à 5% d'ici 5 ans

 

L’étude Grouvid s’appuie sur les données hospitalières enregistrées ces derniers mois à l'Institut Gustave Roussy. Les premiers résultats sont plutôt inquiétants : les retards et les décalages de la venue des patients pourraient se traduire par une augmentation de 2 à 5% de la mortalité d’ici à 5 ans.

 

Ces chiffres doivent être pris avec " précaution " selon l'Institut Gustave Roussy. L'étude doit être étendue à l'échelle nationale et européenne et pourrait donc connaître des disparités en fonction des territoires.

Écouter aussi : Un projet de traitement du cancer le plus sûr dans le contexte d'une pandémie

 

Lors de la crise sanitaire, les hôpitaux ont dû réorganiser la prise en charge des patients atteints de cancers. Des rendez-vous ou des dépistages ont été reportés ou annulés, afin d'éviter la propagation de la Covid-19.

 

En cas de reprise de l’épidémie, l’Institut Gustave Roussy assure qu’il sera important de communiquer sur la nécessité de ne pas décaler des rendez-vous des patients ou de personnes en quête d’un dépistage.

 

Lilian Bordron

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR