X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mercredi 23 septembre 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mercredi 23 Septembre 2020
ÉCOUTER
Interviews
Florian Gotti - Un nouveau test pour la détection antigénique du coronavirus en 15 minutes
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaelle Bartet du Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Maire Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
La Brigade
LA BRIGADE Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Melomind
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Journée de l'Ordre : qualité, interprofessionnalité DP et visibilité des métiers en débat | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 05/05/2020

Journée de l'Ordre : qualité, interprofessionnalité DP et visibilité des métiers en débat

La 32ème Journée de l'Ordre, qui s'est tenue à la Maison de la chimie à Paris a fait salle comble. Au programme, le bilan d'une année de juriprudence ordinale, une table ronde avec les présidents de sections, dont la plupart venaient d'être fraîchement élus et une conférence par le philosophe Pierre Le Coz sur l'humanisme au coeur de la relation entre le patient et les professionnels de santé.

L'absence de la ministre de la Santé n'a pas empêché la présidente du CNOP, Carine wolf-Thal de se réjouir et d'aborder son nouveau mandat "avec enthousiasme" car la profession est au coeur du parcours de soins des Français. 

Le cadre juridique de l'Ordre a changé avec la réforme territoriale et la mise en place des chambres disciplinaires en Polynésie et Nouvelle-Calédonie. La mise en oeuvre d'une nouvelle formation collégiale restreinte pour juger les affaires sans difficultés est attendue.

Le contentieux disciplinaire a ensuité été abordé : près de 50 % des plaignants sont des pharmaciens et 25 %, des particuliers. En 2018, 234 décisions ont été rendues avec, au total, 188 sanctions individuelels prises. Le délai moyen de jugement en appel, qui est de 19 mois, reste néanmoins préoccupant.

Pour défendre la profession, la 2ème saison de la websérie de l'Ordre a été projetée avec le décryptage de toutes les missions de l'Ordre.

Les Présidents de sections ont pris la parole pour évoquer les différents enjeux qui sont au centre de leurs quotidien et missions : la digitalisation et les nouvelles technologies, la lutte contre les pénuries, le besoin de renforcer la visibilité des métiers pour mieux accompagner l'évolution des métiers autour de la pharmacie et garantir un service de qualité aux patients. A noter qu'une grande réflexion sera lancée en 2020 sur le métier d'adjoint." La profession doit être unie pour donner envie" a pour sa part souligné le président de la Section A, Pierre Beguerie. Il a également été question d'exercice coordoné, d'interprofessionnalité et de décloisonnement, car le pharmacien n'exerce plus seul.

Le problème des ruptures a été soulevé, avec l'investissement de l'Ordre dans la lutte contre les pénuries de médicaments grâce à un outil performant : le DP-Ruptures. 80 % des médecins l'utilisent aujourd'hui pour 80 % des médicaments a rappelé Carine Wolf-Thal.

Inhérente à l'évolution de l'exercice, la qualité a également fait l'objet d'une présentation dédiée. En 2020, les officinaux sont invités à répondre à un questionnaire d'auto-évaluation avant une mise à disposition des premiers outils.

La dimension éthique du métier n'a pas été oubliée autour d'une réflexion philosphique particulièrement appréciée sur le patient et son humanisme. Le Professeur Pierre Le Coz a souligné que la pharamcie est aujourd'hui tenaillée entre une logique de marchandisation et le risque d'automatisation. Dans une nouvelle société fondée sur la spontanéité des sentiments plus que sur le respect des devoirs, le pharmacien devra trouver sa place pour répondre au besoin de proximité humaine et de compassion.

"Année riche pour la profession"a conclu Carine Wolf-Thal, tous les métiers de la pharmacie vivent de nouveaux changements. L'Ordre est force de propositions et continue d'accompagner les pharmaciens.  

 

Raphaëlle Bartet 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR