X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du jeudi 22 avril 🎙💊
Interviews
Invité : Christophe Le Gall, nouveau président de l'Unpf
ÉCOUTER
Focus
Focus
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaëlle Bartet
ÉCOUTER
Pratique officinale
Pratique officinale de Jean-Michel Mrozovski
ÉCOUTER
Business Review
Business Review de Jean-Yves Mairé
ÉCOUTER
Mieux-Etre
Mieux-Etre de Sonya Mellah
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Il va falloir patienter pour les autotests en pharmacie | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 30/03/2021

Il va falloir patienter pour les autotests en pharmacie

Interrogé à ce propos, le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé que les autotests de dépistage contre la Covid-19 ne seraient pas disponibles avant la mi-avril.

 

Décidément, les débats autour des autotests ne font que ralentir sa mise sur le marché. Depuis les annonces de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui s'est dite en faveur de l'utilisation des autotests nasaux sous certaines conditions, les autotests ne sont toujours pas commercialisés. Alors que la vente de ces tests n'est plus à l'ordre du jour en grande surface, il va falloir encore patienter pour pouvoir s'en procurer en pharmacie. C'est le ministre de la Santé Olivier Véran qui l'a annoncé aux médias lors d'un point presse en ligne.

Écouter aussi : [Le Mag des Pharmaciens] Comment organiser l'officine pour vacciner contre la Covid-19 ?

 

Une expérimentation avant la commercialisation

Malgré le feu vert de la HAS, ces autotests vont donc faire l'objet d'une expérimentation auprès de "publics ciblés" a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran. Le ministère veut réaliser des opérations de dépistages contrôlées par l'État, afin de pouvoir déterminer si ces tests sont suffisament efficaces. À travers ces campagnes, on va également essayer d'élargir ces tests à des catégories de populations peu testées (jeunes de plus de 15 ans, personnes en situation précaire).

Le 18 mars 2021, l'Ordre national des pharmaciens mettait en garde sur "les risques en cas de mise à disposition directe au public, qui ne respecterait pas les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS)". L'accompagnement d'un professionnel de santé formé est indispensable dans une stratégie de dépistage de plus en plus vaste.

 

L'objectif initial de ces autotests nasaux est de pouvoir toucher le plus de personnes possibles, notamment ceux éloignées du système de santé.

Lire aussi  : [Reportage] Au coeur de la vaccination anti-Covid à l'officine

 

Lilian Bordron

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR