X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Opinions
La e-santé, une solution pour les urgences
ÉCOUTER
Interviews
Patrick Maison de l'ANSM
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
PharmaNews
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER
Business Review
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Hépatites : encore un effort à faire pour la prévention et le dépistage | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 24/09/2019

Hépatites : encore un effort à faire pour la prévention et le dépistage

A la veille de la Journée mondiale des hépatites, Santé publique France a publié un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) sur le sujet.

L'instance y montre que la prévalence des hépatites B et C chroniques chez les 18-75 ans est de 0,3 % dans la population française, soit environ 135 000 personnes pour chacune de ces pathologies. Si ces chiffres sont en baisse par rapport aux deux dernières évaluations de 2011 (0,42 %) et 2004 (0,65 %), ils sont aussi probablement sous-estimés, selon les auteurs de l'étude. Les méthodes utilisées : auto-dépistage sanguin à domicile rendant difficiles l'inclusion de populations marginalisées (personnes sans domicile fixe et usagers de drogue actifs).   

L'étude sur la prévalence des hépatites B et C et antécédents de dépistage en population générale en 2016 rappelle que des efforts importants restent à faire pour atteindre les objectifs définis par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soit 90 % de personnes diagnostiquées d'ici 2030.

L'accès universel aux Antiviraux à action directe (AAD) a conduit à une augmentation de + 35 % du nombre de patients ayant initié un traitement entre 2016 et 2017, souligne l'étude du BEH qui a évalué 4 ans de prise en charge par l'assurance maladie dans le traitement de l'hépatite C chronique. Les patients traités sont plus jeunes et, le plus souvent, des femmes. Santé publique France rappelle aussi que la lutte contre l'hépatite C bénéficie d'une engagement politique fort avec 3,5 milliards d'euros remboursés entre 2014 et 2017. 

Pour atteindre l'objectif des 120 000 patients traités d'ici 2022, il est nécessaire de renforcer l'identification des personnes ignorant leur statut. "Ce n'est réalisable que par le maintien de la mobilisation des acteurs de première ligne, qui devrait se renforcer par la mise en place de dispositifs innovants de parcours Test and Treat, en particulier chez les UD, l'ouverture de la prescription de 2 AAD pangénotypiques, aux médecins généralistes depuis mai 2019 et le renforcement de l'incitation au dépistage à partir des recommandations à venir de la Haute autorité de santé".  

"Nous avons les outils de prévention, de dépistage et depuis 2014, la possibilité de guérir de l'hépatite C grâce aux antiviraux à action directe" écrit dans son éditorial le Professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la santé au sein du ministère de la Santé et des Solidarités. Reste à les renforcer grâce, notamment, à l'organisation d'une semaine régionale du dépistage chaque année et la possibilité d'ici fin 2019 d'utiliser les TROD VHB. 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR