X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du mercredi 23 septembre 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mercredi 23 Septembre 2020
ÉCOUTER
Interviews
Florian Gotti - Un nouveau test pour la détection antigénique du coronavirus en 15 minutes
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaelle Bartet du Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Maire Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
La Brigade
LA BRIGADE Mardi 22 Septembre
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Melomind
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Fin de l’état d’urgence sanitaire : ce qui change (ou non) à l’officine | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 13/07/2020

Fin de l’état d’urgence sanitaire : ce qui change (ou non) à l’officine

L’etat d’urgence sanitaire a été levé ce samedi sur l’ensemble du territoire à l’exception de la Guyane et de Mayotte. En vigueur depuis le 24 mars, il avait permis la mise en place de mesures exceptionnelles en officine. Certaines de ces mesures sont reconduites, d’autres non… Une nouvelle mesure, très attendue, est également introduite : la réalisation des TROD COVID par les pharmaciens d'officine. Le point ci-dessous.

 

Après près de 4 mois, l’état d’urgence sanitaire prend fin, sur la majorité du territoire. Sans surprise un arrêté du 10 juillet paru ce samedi au Journal Officiel acte la prolongation de certaines mesures exceptionnelles mises en place dans les officines jusqu’au 30 octobre.

Cela concerne, en premier lieu, la distribution gratuite des masques issus du stock de l’État, aux professionnels de santé ainsi qu’à certains patients ( personnes atteintes du Covid-19, cas contact confirmés, et personnes à haut risque de développer une forme grave du Covid-19.). Pour la dispensation de ces masques, l’indemnité accordée aux pharmaciens n’évolue pas.


Les pharmaciens peuvent encore préparer et vendre des solutions et gels Hydro-alcooliques, jusqu'au 30 octobre. Quant à l'encadrement des prix pour ces produits, il est maintenu jusqu'au 10 janvier 2021, selon un décret du 10 juillet.

Par ailleurs, les officines sont toujours autorisées à dispenser des médicaments détenus par une PUI. La livraison doit être assurée par un grossiste répartiteur.

Autre disposition maintenue : la possibilité de délivrer du Rivotril sous forme injectable dans le cadre d’une prise en charge Covid-19. Il faut toutefois que l’état clinique du patient le justifie, et que l’ordonnance porte la mention « Prescription hors AMM dans le cadre du Covid-19 ».

Les mesures exceptionnelles relatives au télésoin pour les entretiens d’accompagnement et les bilans partagés de médication sont elles aussi prolongées, à condition que le premier entretien ait été réalisé en présentiel.


Dans les zones où l’état d’urgence sanitaire est levé, les autres dispositions prises en mars sont levées. En revanche, en Guyanne et à Mayotte, les deux seuls départements encore sous le régime de l’état d’urgence sanitaire, toutes les mesures sont maintenues. Cela concerne, notamment, la possibilité de renouveler les ordonnances expirées pour les patients chroniques ainsi que les quotas de vente du Paracétamol.

 

Les TROD Covid-19 autorisés à l’officine

 

En plus du maintien d’un certain nombre de dispositions, l’arrêté du 10 juillet autorise le pharmacien d’officine à réaliser des test rapides d’orientation diagnostic (TROD) Covid. Ces tests sérologiques permettent d’identifier la présence d’anticorps dirigés contre le Sars-Cov2. Cette mesure est mise en place « à titre exceptionnel » jusqu’au 30 octobre.


Les tests conformes aux standards de la Haute Autorité de Santé sont listés sur une plateforme ministérielle.

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR