X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 05 juin 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 6 Juin 2020
ÉCOUTER
Interviews
Concours de bilan partagé de médication organisé par l'ANEPF
ÉCOUTER
Focus
Ce qu'il faut retenir de l'Asco 2020
ÉCOUTER
PharmaNews
Les pharmanews de Raphaëlle Bartet du Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Business Review
Business Review par Jean-Yves Mairé Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER
Minute Juridique
La minute juridique de Cyrille Clement Vendredi 5 Juin
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Covid-19 : les préparateurs s'indignent | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 04/04/2020

Covid-19 : les préparateurs s'indignent

Quatre préparatrices ont décidé d'écrire une lettre à Emmanuel Macron en guise d'alerte au nom de tous les préparateurs en pharmacie. Elles pronent davantage de reconnaissance au statut de soignants. 

Beaucoup de soutien envoyé sur les réseaux sociaux à ces préparatrices pleines de rancoeur : Comme beaucoup, Christel Carol, Violaine Gransard, Stéphanie Menegon et Elodie Loubet souhaitent "ne pas être oubliées". Tels sont les propros forts de la lettre qu'elles ont adressée au Président de la République Emmanuel Macron. Dans leur cri de colère, les quatre préparatrices d'une officine de Foix veulent tenter d'ouvrir la voie entre les préoccupations du Gouvernement et sa considération pour leur métier. 

Christel Carole, préparatrice depuis 24 ans, et sa collègue Violaine Gransard, préparatrice depuis 11 ans, étaient les invitées de Pharmaradio le 4 avril 2020. Elles ont tenu à rappeler l'importance du rôle des préparateurs au sein de l'équipe officinale : des préparateurs qui à l'instar des pharmaciens, sont en première ligne pour permettre la continuité des soins face à la pandémie Covid-19. 

Le rang de soignants 

Mais voilà que cette nouvelle crise sanitaire a mis l'accent sur un manque de considération des pouvoirs publics envers les préparateurs et préparatrices en pharmacie : "Les pharmaciens sont cités quelquefois parmi les professions essentielles, mais pas les préparateurs. On aimerait bien ne pas être oubliés par les pouvoir publics", expliquent les quatre préparatrices dans leur lettre. 

Une reconnaissance insuffisante à laquelle faisait référence Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats Pharmaceutiques de France en s'adressant au ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer : 

Qu'ils soient derrière le comptoir ou en arrière boutique, les préparateurs sont autant concernés par les enjeux actuels que traversent les pharmacies. Le sentiment d'être mises de côté se fait sentir dans la lettre des 4 préparatrices : "En tant que préparatrices, nous avons la certitude que notre place est sur le terrain tous les jours et que nous devons jouer notre rôle de professionnel de santé. Malheureusement, nous ne sommes pas considérés comme tels par les pouvoirs publics". 

Un fossé avec le pharmacien 

Dans une équipe officinale, les conditions de travail sont similaires entre pharmaciens et préparateurs. Cela dit, le manque de reconnaissance se traduit par plusieurs différences au niveau des mesures prises par le Gouvernement :"Nous ne sommes prioritaires ni pour les gardes d’enfants, ni pour les masques", avaient-elles précisé dans leur lettre.

Effectivement, la dotation des masques n'est pas la même pour les préparateurs qui ne bénéficient que de masques chirurgicaux par rapports aux pharmaciens qui reçoivent des FFP2. Une même spécificité pour la garde des enfants des professionnels comme les pharmaciens, dont les préparateurs ne bénéficient pas. 

Si cette crise sanitaire de grande ampleur met en difficultés tous les professionnels de santé, il est encore temps qu'elle puisse ouvrir les yeux des pouvoirs publics sur la situation. Préparateurs et préparatrices en pharmacie méritent la même attention, dans la mesure où ils font partie intégrante de l'équipe officinale, traversant les mêmes problématiques et inquiétudes que les pharmaciens.  

 

Corentin Nadjar-Leguy

 

Pour réécouter l'interview de Christel Carol et Vilaine Gransard, rendez-vous sur les podcast de Phamaradio.  

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR