X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 03 avril 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 4 Avril 2020
ÉCOUTER
Minute Gestion By Smart RX
La Minute Gestion : Comment sécuriser la facturation au comptoir ?
ÉCOUTER
Interviews
Gregory Tempremant - Président de l'URPS Pharmaciens (Hauts-de-France)
ÉCOUTER
Focus
Michael Chekroun - Fondateur de Carenity
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
COVID-19 : 96% des médecins généralistes affirment avoir changé leurs habitudes de consultation | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 26/03/2020

COVID-19 : 96% des médecins généralistes affirment avoir changé leurs habitudes de consultation

Mercredi, Doctolib a lancé un nouveau baromètre sur la consultation. Le Covid-19 semble avoir chamboulé les moeurs habituels, à tel point qu'une toute nouvelle organisation se soit mise en place dans la majorité des cabinets. 

Après avoir consulté bon nombre de patients, c'est enfin au tour des médecins de se faire consulter. En annonçant la mise en place de son baromètre Covid-19, Doctolib a expliqué avoir commmencé à interroger quotidiennement 15 000 médecins généralistes ainsi que 2000 pédiatres, afin de constater leur manière d'appréhender la crise sanitaire actuelle. Le Baromètre vise à partger des information de manière régulière durant la phase du COVID-19 pour aider les professionnels de santé à organiser au mieux leur cabinet et, le cas échéant, leurs consultations vidéo. Une synthèse hebdomadaire de ces enquêtes quotidiennes devrait ainsi être publiée. 

Le 5 mars dernier, Doctolib lançait d'ailleurs sur son site un service de téléconsultation gratuit (remboursé à 100%) qu'il mettait à la disposition de tous les médecins qui le désiraient et il faut croire qu'ils ont été nombreux à profiter de l'offre : Lundi, ils étaient déjà 96% à confirmer avoir changé leurs habitudes de consultation. En 7 jours, la plateforme a enregistré 77 000 visiteurs uniques et près de 1 700 questions de praticiens.

Doctolib renforce son engagement contre la progression du Covid-19 en mettant à disposition gratuitement la consultation vidéo pour tous les médecins de France

Une bonne dose de pragmatisme 

« Nous équipons entre 1000 et 2000 nouveaux médecins chaque heure depuis lundi. » C'est ce qu'a affirmé Doctolib en expliquant qu'elle avait relevé un réel bouleversement des pratiques habituelles chez les médecins généralistes : la part de téléconsultation dans la pratique des médecins équipés par la plateforme est passée de 4 à 18 % en l'espace de 4 jours. Dans son communiqué publié le 5 mars, Doctolib constatait déjà des changements notoires liés à une utilisation plus intensive des services de téléconsultation. Alors que 5000 utilisateurs de ce service été encore dénombrés début mars, Doctolib avait prévu de permettre à 80 000 professionnels de santé d’installer et d’utiliser gratuitement la consultation vidéo d’ici ce vendredi 20 mars. 

Lors d'un entretien avec le Quotidien du Médecin, Stanislas Niox-Chateau le Directeur général de Doctolib, soulignait la situation inédite des événements : « L'explosion des usages de la consultation vidéo, c'est du jamais-vu ». Une situation tellement inattendue qu'elle avait même pris tout le services de Doctolib au dépourvu, puisqu'ils avaient dû faire face à « des milliers de demandes d'installation de la part des professionnels ces derniers jours, sans avoir la capacité humaine d'y répondre », ce qui les a poussé à développer un « logiciel afin que le praticien puisse installer lui-même la consultation vidéo. »  

 

Le baromètre Covid-19 de Doctolib

Pour les 42% n'ayant pour l'instant pas encore opté pour la méthode plus high-tech de la téléconsultation, les mesures d'hygiène au sein du cabinet se sont évidemment renforcées, s'accompagnant d'une organisation particulière de la salle d'attente et du secrétariat : 92% des médecins interrogés ont expliqué avoir directement pris des mesures pour la protection des secrétaires. 

 

Corentin Nadjar-Leguy

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR