X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 10 juillet 🎙💊
Flash Info Pharma
EDITION SPECIALE SAMEDI 11 JUILLET 2020 18h
ÉCOUTER
PharmaNews
La FSPF revient sur la sérialisation et Lafayette fait le bilan de son premier semestre 2020
ÉCOUTER
Business Review
L’aducanab sort de l’oubli
ÉCOUTER
Minute Juridique
Reprise de la délivrance normale du paracétamol en officine
ÉCOUTER
Innovation
Personnalité de la semaine : Anaïs Person
ÉCOUTER
Interviews
Un nouveau président pour l'ANEPF !
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Canicule et Covid-19 : le double fléau ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 05/06/2020

Canicule et Covid-19 : le double fléau ?

Face à la canicule qui se profile, les autorités réagissent en publiant une fiche de recommandations relatives a la prise en charge des patients en cas de forte chaleur dans le contexte de l’épidémie de covid-19.

Selon Météo France , le moi de mai qui vient de s’achever « figurera parmi les mois de mai les plus chauds avec une température moyenne de plus de 16,5 °C ». Le printemps 2020 « se classe au 2e rang des plus chauds en France ». Ces températures particulièrement élevées laissent présager un été exceptionnellement chaud et une canicule sévère dans l’Hexagone.

Ces fortes chaleurs combinées à l’épidémie risquent d’avoir des conséquences dévastatrices. La semaine dernière l’ONU alertait déjà dans une déclaration : « Dans les zones touchées par un nombre élevé de cas de Covid-19, un épisode de chaleur grave pourrait entraîner des pertes massives et des impacts sanitaires importants », précisant que  « 

De nombreuses catégories de personnes sont vulnérables à la fois à la Covid-19 et à la chaleur. Il s’agit notamment des personnes âgées de plus de 65 ans et surtout celles de plus de 85 ans. Celles souffrant de problèmes de santé sous-jacents telles que les maladies cardiovasculaires, pulmonaires, du rein, diabète et obésité sont également à risque tout comme celles souffrant de problèmes de santé mentale ».

 

Une fiche de recommandations à destination des professionnels de santé

Dans ce contexte, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a été saisi par la Direction Générale de la Santé (DGS) et a rendu un avis synthétisé dans une fiche de recommandation à destination des professionnels de santé. Ces recommandations sont très claires : « 

En cas de pathologie Covid-19 les recommandations de prévention vis-à-vis de la chaleur continuent à s’appliquer et inversement en cas de pathologie liée à la chaleur, les mesures barrières continuent à s’appliquer. »

Le HSCP s’inquiète également d’un possible retard de diagnostic d’une pathologie liée à la chaleur, du fait du Covid 19. Pour y pallier, il préconise que « les dispositifs d’aide au diagnostic et à la prise en charge des personnes vulnérables » soient « maintenus et leur appui étendu à la prévention et la prise en charge des pathologies liées à la chaleur. »

 

Le ventilateur ? Oui, mais…

Le HCSP se prononce également sur le renouvellement de l’air. À ce titre pas d’ambiguïté«  il est recommandé de veiller au renouvellement de l’air dans tous les lieux de vies » et ce « au minimum pendant 10 à 15 minutes deux fois par jour ».

La ventilation, facteur de propagation du Covid-19, est elle préconisée uniquement « dans une pièce où se trouve une seule personne ». Dans les espaces clos, l’utilisation du ventilateur est «contre-indiquée dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans cet espace même porteuses de masques »

 

Attention au paracétamol !

Le paracétamol, pourtant recommandé et utilisé pour traiter le Covid-19 est contre-indiqué en cas de coup de chaleur. Il est jugé « inefficace et potentiellement délétère ». Selon cet avis, il pourrait provoquer une aggravation de l’atteinte hépatique et des troubles de la coagulation. En cas de fièvre en période de fortes chaleurs, il faut donc « proscrire toute automédication par paracétamol ». Le HCSP précise, enfin, que toute prise de paracétamol« doit être validée par un professionnel de santé. »

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR