X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 14 mai 🎙💊
Interviews
Invitée : Rachel Cambonie, directrice de l'URPS Auvergne-Rhône-Alpes
ÉCOUTER
Focus
Focus
ÉCOUTER
PharmaNews
Les Pharmanews de Raphaelle Bartet
ÉCOUTER
Business Review
Business Review de Jean-Yves Maire
ÉCOUTER
Minute Juridique
La Minute juridique de Cyril Clement
ÉCOUTER
Mieux-Etre
Mieux-Etre de Sonya Mellah
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Avis de Grand Froid ! | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 10/04/2020

Avis de Grand Froid !

L’épisode de froid intense en France s’accentue. Baptisé Moscou-Paris, il est dû à l’arrivée d’une masse d’air froid venue de Russie. Non seulement les températures sont négatives dans la majorité des régions, mais le vent fait encore baisser les températures ressenties, qui se situent autour de -10 à -15°, notamment dans l’Est et le Nord.

 

Le ministère de la santé rappelle les risques pour la santé, notamment en cas de problèmes cardiovasculaires ou d’allergie. Des pics de pollution sont attendus dans les prochains jours, plus importants dans le quart nord-ouest de l’hexagone et certaines vallées des Alpes.

 

Les principales précautions à prendre sont d’éviter les efforts physiques, de s’habiller chaudement et d’être vigilant quant au risque d’intoxication par le monoxyde de carbone. Puis pour les personnes fragiles ou sans abris, il faut contacter les services SAMU en faisant le 15 et le SAMU social au 115.

 

 

Pour Le Monde, Mathilde Pascal, chargée de projets scientifiques à la direction santé environnement de l’agence Santé publique France, rappelle quelques comportements à risque et gestes préventifs.

(…) Quand il fait froid, les organismes sont sollicités en réaction. Le froid va amener le corps à mobiliser tous ses systèmes, et notamment le système cardiovasculaire, pour que la température interne reste autour de 37 oC. La chaleur va être concentrée dans les zones les plus importantes du corps : le cœur et le cerveau.

Les mains et les pieds se refroidissent, et il est très important de se couvrir correctement, de mettre des gants et des bonnes chaussures pour éviter les engelures. Il faut aussi se couvrir la tête d’un bonnet pour éviter une perte de chaleur trop importante et que l’organisme s’épuise à lutter pour maintenir la température interne.

Le froid peut provoquer des problèmes en particulier pour les gens qui ont déjà des maladies cardiovasculaires. Il faut éviter de s’exposer et d’avoir une activité physique qui va mobiliser davantage le système cardiovasculaire.

Un risque auquel on pense moins, et qui est associé au froid, c’est l’intoxication au monoxyde de carbone si les gens utilisent un chauffage d’appoint ou complémentaire au gaz dans un espace fermé. Il ne faut pas faire de feu de fortune pour se réchauffer, et il faut ventiler sa maison.

 

LES RECOMMANDATIONS DU MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ

 

La rédaction

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR