X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 10 juillet 🎙💊
Flash Info Pharma
EDITION SPECIALE SAMEDI 11 JUILLET 2020 18h
ÉCOUTER
PharmaNews
La FSPF revient sur la sérialisation et Lafayette fait le bilan de son premier semestre 2020
ÉCOUTER
Business Review
L’aducanab sort de l’oubli
ÉCOUTER
Minute Juridique
Reprise de la délivrance normale du paracétamol en officine
ÉCOUTER
Innovation
Personnalité de la semaine : Anaïs Person
ÉCOUTER
Interviews
Un nouveau président pour l'ANEPF !
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Attention : cet été, les syndromes pseudo-grippaux ne seront pas tous liés au Covid-19 ! | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 17/06/2020

Attention : cet été, les syndromes pseudo-grippaux ne seront pas tous liés au Covid-19 !

 

Dans un communiqué commun,l’Académie nationale de médecine et l’Académie Vétérinaire de France alertent : la fièvre, les céphalées et les douleurs musculaires ne sont pas que des symptômes du covid-19. En cas de doute, les académiciens recommandent de rechercher des infections provoquées par des insectes et en particulier les tiques.

La découverte récente d’un foyer d’encéphalite à tiques, aussi appelée TBE, pour Tick-borne encephalitis, dans l’Ain, a incité l’Académie nationale de médecine et l’Académie Vétérinaire de France à communiquer. Ainsi, en premier lieu, les autorités ont suspecté une infection au covid-19. La faute à l’évolution biphasique de la TBE qui se caractérise par un syndrome pseudo-grippal (fièvre, fatigue, céphalées et douleurs musculaires entre autres) pendant 2 à 4 jours, puis une à deux semaines plus tard, d’une méningo-encéphalite pour un tiers des malades.

Les académies précisent qu’avec en moyenne 20 cas par an, la France « n’est pas une région d’endémie de la TBE », même si ces dernières années cette zoonose « semble en phase de recrudescence ».

 

Attention aux tiques !

Avec l’arrivée de l’été et la diminution des cas d’infection au covid-19, les diagnostics de syndromes pseudo-grippaux doivent être élargis au infections provoquées par les piqures d’insectes, et notamment les tiques. Outre la TPE, une morsure de tique peut transmettre plusieurs infections estivales (fièvre Q, maladie de Lyme, anaplasmose notamment). Contrairement aux idées reçues, ces morsures n’ont pas lieu uniquement en forêt, mais aussi dans les parcs et les jardins privés. D’autant que, selon les académiciens, l’année 2020 semble être « une année où les tiques sont particulièrement actives. ».

Face à cette problématique, l’Académie nationale de médecine et l’Académie Vétérinaire de France recommandent « de recourir systématiquement au diagnostic de laboratoire (RT-PCR complétée d’une sérologie) devant toute suspicion clinique d’une Covid-19 ». En cas de test négatif, elles soulignent également la nécessité d’évoquer une infection provoquée par une piqûre d’insecte en particulier «lorsqu’il s’agit d’un foyer de plusieurs personnes atteintes dans une région riche en tiques ».

 

Valentin Flamant

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR