X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du vendredi 03 avril 🎙💊
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Samedi 4 Avril 2020
ÉCOUTER
Minute Gestion By Smart RX
La Minute Gestion : Comment sécuriser la facturation au comptoir ?
ÉCOUTER
Interviews
Gregory Tempremant - Président de l'URPS Pharmaciens (Hauts-de-France)
ÉCOUTER
Focus
Michael Chekroun - Fondateur de Carenity
ÉCOUTER
PharmaNews
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER
Business Review
Vendredi 3 Avril
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Vasoconstricteurs : un coup de pouce informatif pour le pharmacien et ses patients | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 03/04/2020

Vasoconstricteurs : un coup de pouce informatif pour le pharmacien et ses patients

Ce jeudi, l’ANSM a proposé d’instaurer une fiche d’aide à la dispensation pour les pharmaciens, ainsi qu’un document d’information pour les patients concernant les vasoconstricteurs. Le nouveau dispositif devrait arriver d’ici quelques semaines.

L’Agence du médicament s’est rendue compte d’une certaine lacune informative à l’égard des risques engendrés par une utilisation abusive des vasoconstricteurs : Ces substances qui agissent de façon à rétrécir les vaisseaux sanguins, c'est-à-dire à rétrécir leur lumen. Ils sont utilisés cliniquement pour accroître la pression sanguine ou réduire localement le flot sanguin. Néanmoins,  ces vasoconstricteurs peuvent comporter certains effets indésirables tel qu’un infarctus du myocarde et un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique.

 

Informer le patient pour le protéger

C’est face à ces risques que l’ANSM a souhaité agir de façon à les limiter, en accentuant d’abord la prévention auprès des patients : Un document sera remis systématiquement au patient lors de la délivrance d’un médicament vasoconstricteur par voie orale. Il rappellera les mesures d’hygiène à suivre en première intention en cas de rhume, tout en détaillant également les précautions à respecter en cas de prise d’un vasoconstricteur (posologie, durée de traitement ne devant pas excéder 5 jours, vigilance lors d’associations avec d’autres médicaments, contre-indications en termes d’âge et d’antécédents médicaux).

Enfin, le document sera censé mettre en évidence les effets indésirables qui doivent conduire à arrêter le traitement et à consulter immédiatement un médecin. 

 

Aider le pharmacien a faire le bon choix

Deuxième spécificité proposée par l’ANSM, la fiche dont disposera seulement le pharmacien. Une fiche destinée notamment à exclure toute situation de contre-indication. Elle devra bien entendu rappeler les questions à poser avant toute dispensation de vasoconstricteur et indiquera la conduite à tenir en fonction du profil du patient. Alors, la fiche précisera les contre-indications et les situations pour lesquelles un avis médical est nécessaire, ainsi que les informations sur les conditions de bon usage de ces médicaments et leurs risques.

 

Corentin Nadjar-Leguy

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires à la rédaction.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR