X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
20/07/2018
ÉCOUTER
Le Mag des Pharmaciens
la trousse à pharmacie de l'été
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
19/07/2018 avec Irène Lopez, Cristelle Joly et Michel Bailly
ÉCOUTER
Opinions
La qualité va -telle sauver les pharmacies ?
ÉCOUTER
Rendez-vous avec...
Médiveille avec le Dr Cyrille Charbonnier
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
le nouveau Président de l'Anepf, Robin Tocqueville-Perrier
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Temps forts sur Pharma Radio - Jeudi 29 mars 2018 | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 29/03/2018

Temps forts sur Pharma Radio - Jeudi 29 mars 2018

TEMPS FORTS sur PHARMA RADIO, Jeudi 29 mars 2018

 

LA REVUE DE PRESSE D’IRENE LOPEZ

 

Savez-vous pourquoi les millennials (ces jeunes qui sont nés entre 1980 et l’an 2000)  perdent leurs cheveux de plus en plus tôt ? Il y aurait 2 causes, plus scientifiques que celle que vous évoquez. C’est le site Internet Pourquoi docteur qui relaye une étude chinoise.

N°1 : L'alimentation. La génération Y se nourrit mal. La consommation réduite de protéines et des carences en vitamines D ou en zinc peuvent affecter la santé des cheveux.

Et n°2 : Les changements capillaires à répétition dont raffole la génération Y. Colorations, extensions, mèches... abiment les cheveux.

 

> Pourquoi Docteur 

 

Pourquoi sommes-nous si fatigués ? La réponse se trouve dans Le1 qui consacre tout un numéro au sommeil et à la fatigue.  On y apprend qu’un Français sur cinq souffre d’insomnies. À quoi sont-elles dues ?

 

C’est un problème qu’on peut rapprocher d’un phénomène qu’on appelle le sommeil-sentinelle : lorsque l’organisme perçoit un danger, il se met en mode sentinelle et provoque des réveils multiples qui permettent de vérifier que l’environnement est sûr. On l’a constaté chez des animaux qui sont la proie de prédateurs, [mettez-vous à la place d’un mulot, traqué par un gros rapace. A mon avis, il ne dort que d’un œil]

Mais aussi dans une tribu de Tanzanie : chez eux, tout le monde dort bien, sauf les personnes âgées. Celles-ci sont chargées de veiller, la nuit, sur le reste de la tribu, tandis que les guerriers, les femmes, les enfants ou les malades profitent du sommeil pour récupérer, afin de pouvoir accomplir le lendemain leurs tâches diurnes.

Nous ne sommes pas des mulots, ni des seniors en Tanzanie [Ça se saurait], notre problème à nous, occidentaux, c’est le stress que nous accumulons toute la journée. Et qui dit stress diurne, dit insomnie nocturne.

> L1

Le gouvernement souhaite intégrer la consommation de drogue au calcul du PIB, le produit Intérieur Brut. Sous l’impulsion européenne, c’est la première fois, que l’Insee intègre la consommation de stupéfiants au calcul du produit intérieur brut. Donc, l’état intègre le budget stups des ménages. Résultat : Les Français auraient dépensé 2,8  milliards d’euros en  2013 pour se fournir en drogues diverses. C’est 0,1% du PIB. Finalement, ça n’apporte pas beaucoup de richesse au pays. Comme le note le quotidien Le Monde avec humour, c’est "3 fois inférieur à ce que les Français consacrent chaque année à l’achat de poissons et fruits de mer".

> Le Monde

 

Diffusion : Minute 5 de chaque heure entre 5 h et 9h


 

L’HUMEUR DE MICHEL BAILLY

Le rendez-vous qui vous sort de votre quotidien…  de pharmacien

 

Mon humeur ce matin est souriante et lumineuse.

Et pourtant le sujet est grave même dramatique.

Mais aujourd’hui je crois qu’il faut que nous ne gardions en mémoire que le sourire et le regard lumineux d u Colonel Arnaud Beltrame…

 

Diffusion : Minute 9 de chaque heure entre 5 h et 9h


 

FLASH PHARMA DE DAVID PAITRAUD

Toutes les boîtes de NUROFENTABS 200 mg en comprimé orodispersible qui portent le numéro de lot DG012 doivent être retirées de la vente. Et les patients qui détiennent des boîtes de ce lot doivent les rapporter en pharmacie.

L’arôme utilisé dans les comprimés de ce lot est du citron, alors que la notice de ce médicament mentionne un arôme menthe.

Les patients qui détiennent des boîtes de NUROFENTAB

200 mg du lot DG012 ne doivent pas utiliser les comprimés compte-tenu du risque d’allergie au citron auquel cette anomalie les expose.

 

Un point sur les ruptures de stock en cours. Et on commence par la solution buvable de ribavirine REBETOL. Ce médicament est indisponible depuis près de 4 mois. Selon les informations du laboratoire, une remise à disposition normale est prévue en juin.

 

Autre rupture de stock, celle de la POLARAMINE injectable.

Cela fait maintenant 3 semaines que ce médicament est indisponible en ville. Une reprise de la distribution est toujours espérée pour mi-avril.

 

Des ruptures de stock qui touchent également le vaccin antiméningococcique NIMENRIX. Ce vaccin devrait être remis à disposition normale à partir de mi-avril. En attendant, des unités italiennes de NIMENRIX sont importées en France, uniquement dans les pharmacies à usage intérieur et dans les centres de vaccinations.

 

Diffusion : Tous les 1/4h entre 5h et 9h, puis toutes les heures à partir de 10h


EN BREF

> Le viagra qui fête ses 20 ans. En 1998, Pfizer obtenait l'autorisation de mise sur le marché américain du Viagra pour les troubles de l’érection. Depuis, il a été vendu à des milliards d’exemplaires. Pourtant, au départ, le Viagra était destiné au traitement des maladies cardiovasculaires. Il était testé pour soigner l’angine de poitrine mais au fil des essais cliniques, la molécule ne s’est pas révélée assez efficace. En revanche, un effet secondaire inattendu a été observé chez certains participants : des érections même plusieurs jours après la prise du traitement.

En 1993, Pfizer réoriente alors ses recherches vers l’impuissance masculine. On connait la suite…

La France est contre sa dispensation sans prescription. Ce qui n’est pas le cas de la Grande-Bretagne qui veut éviter que les hommes achètent le Viagra sur Internet, d’autant plus qu’il est sans doute le médicament le plus contrefait.

 

La  prescription électronique va concerner 50 000 professionnels de santé d’ici 2022 L’assurance-maladie a présenté deux options.

Dans la première, les prescriptions seraient intégrées dans un volet spécifique du Dossier Médical Partagé qui est en cours de développement. La deuxième option serait la mise en place d’un serveur sécurisé qui serait alimenté par les logiciels d’aide à la prescription des médecins. Les pharmaciens y auraient accès avec leur logiciel d’aide à la dispensation.

L’Union nationale des professionnels de santé penche pour la première solution.


 

LE MAG DES PHARMACIENS AVEC DAVID PAITRAUD

Le magazine du conseil officinal

 

Santé physique des femmes : les conseils au comptoir.

Avec  Karine Laurent - pharmacienne experte de la santé des femmes… 

 

Diffusion : Minute 19 de chaque heure entre 5 h et 9h – Diffusion en intégralité à 11h

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR