X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du 19/09/2018
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de Presse Santé du 19/09/2018 avec Irène Lopez
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du 19/09/2018
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Sevrage tabagique
ÉCOUTER
Pharma Coach
communication sur les autotests
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
l'Anepf / Les réformes sur l'accès aux soins
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Revue de presse d'Irène Lopez | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 13/03/2018

Revue de presse d'Irène Lopez

> Vous aimeriez pouvoir lire tous les articles de presse qui concernent la pharmacie et plus généralement la santé, mais vous manquez de temps ? Irène Lopez l’a fait pour vous.

QUAND LE BÂILLEMENT FAIT AVANCER LA MÉDECINE

Le bâillement fait partie des « échophénomènes » qui consistent à imiter de manière spontanée les faits et gestes de notre entourage. Jusque-là, les chercheurs expliquaient le phénomène par le mécanisme des neurones miroirs qui nous transposent dans la peau de quelqu’un d’autre et qui nous amènent à nous imaginer à sa place. Mais des travaux récents modifient cette thèse. C’est très bien expliqué dans le magazine Sciences Humaines. D’après eux, ce serait plutôt l’excitabilité du cortex moteur qui expliquerait ce mimétisme.

Pour arriver à cette conclusion, ils ont montré à 36 personnes des vidéos dans lesquelles ils apercevaient des adultes en train de bâiller. Tous les participants avaient alors tendance à imiter le bâillement, même ceux à qui on demandait de ne pas le faire. A l’aide d’une technique de stimulation magnétique transcrânienne, l’excitabilité du cortex moteur primaire des participants, a alors réagi. Ca veut dire qu’elle est reliée à la propension d’imiter son partenaire.

Cette découverte va peut-être permettre de mieux comprendre le syndrome Gilles de la Tourette, l’autisme ou la démence. En fait, des troubles qui se caractérisent entre autres par des écholalies (répétitions vocales) ou échopraxies (imitations des mouvements). Et qui dit mieux comprendre, dit possibilité de développer de nouveaux médicaments.

BRADLEY WIGGINS ÉTAIT DOPÉ

Si vous êtes un aficionado du cyclisme, vous savez que c’est le vainqueur du Tour de France en 2012. Sinon, c’est en lisant Le Monde que nous l’apprenons. Selon un rapport parlementaire britannique, l’équipe Team Sky (celle à laquelle appartenait Bradley) a contourné les règlements antidopage pour aider à gagner le Tour de France. Le coureur a pris de la triamcinolone, un corticoïde pour améliorer son rapport poids/puissance. Ce n’est pas éthique. Mais c’est légal puisque Bradley Wiggins disait soigner une blessure à l’époque. Tout cela fait scandale au pays de la Reine Elisabeth.

Pour en savoir plus 

 

LA MIGRAINE ASSOCIÉ aux AVC

Si vous souffrez de migraine, dites-vous que vous faites partie du milliard de personnes dans le monde concernées par cette pathologie. Les traitements ont amélioré sa prise en charge, c’est indéniable. La qualité de vie d’une partie des patients reste toutefois altérée. D’autant que la migraine a été associée à une augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC), et aux ischémies myocardiques.

 

Les mécanismes à l’origine de ce lien ne sont pas encore bien élucidés. Mais une étude scandinave a révélé que sur 1000 migraineux, 45 personnes ont eu un AVC. Si on prend 1000 personnes non migraineuses, seul 25 personnes ont eu un AVC.

45 contre 25, il y a un sacré écart.

 

INVASION DE MOUSTIQUES À MEDELLIN

 

La Colombie est le deuxième pays au monde le plus touché par la dengue. Un journaliste du quotidien La Croix rappelle que la dengue est une maladie qui concerne 50 millions de personnes dans le monde. Les pharmacies recevaient des dizaines de clients chaque jour pour des piqûres ou des allergies, et les stocks de répulsifs diminuaient à vue d’œil.

 

La « faute » en revient au laboratoire du Programme d’étude et de contrôle des maladies tropicales (PECET) de l’université d’Antioquia. Il a libéré, délivré des milliers de moustiques dans certains quartiers de la ville.

Ce sont en fait des moustiques « bénins », porteurs d’une bactérie appelée Wolbachia, qui ne transmettent plus le virus de la dengue, pas plus que ceux du Zika et du Chikungunya. Le but est qu’ils infectent leurs congénères avec cette bactérie. Et qu’ils réduisent la population de moustiques capable de transmettre ces virus. Car la bactérie « miracle » a aussi un impact sur la reproduction. Les œufs d’une femelle normale et d’un mâle porteur de la bactérie n’éclosent pas. Pas d’éclosion, pas de bébé moustique contaminé. Pas de virus volant et prêt à piquer.

 

Cette opération est financée, entre autres, par la fondation Bill et Melinda Gates. 

 

En savoir plus

 

ÉPIDÉMIE DE PESTE À VENIR À MADAGASCAR

 

Le directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la Santé), a estimé que la prochaine épidémie de peste « risque d'affecter davantage Madagascar et même de déborder dans les pays voisins et au-delà ».

 

En 2017, Madagascar, habituée à la peste bubonique endémique, a été atteinte par une épidémie de peste pulmonaire qui a touché plus de 2 400 personnes et fait plus de 200 morts.

 

C’est Sciences & Avenir qui explique que sont mis en cause des problèmes d'assainissement sur la Grande île et des puces de plus en plus résistantes à un grand nombre d'insecticides. Enfin, l'épidémie de 2017, « a laissé plus de réserves» de bactéries que d'habitude.

 

En savoir plus 

 

 

RACISME AUX ETATS-UNIS

 

Aux Etats-Unis, et plus encore à New York, les femmes noires sont davantage touchées par la mortalité maternelle. L’histoire poignante de la famille Walker qui a perdu sa fille des suites d’un accouchement est à lire dans Libération.

Les Walker sont persuadés que «Si Tanesia [c’est le nom qu’ils ont donné au bébé décédé] avait été blanche, elle serait encore en vie.

Et d’après l’auteur de l’article, Ils n’ont probablement pas tort. Car le décès de Tanesia Walker illustre une tendance alarmante aux Etats-Unis. C’est le seul pays développé où la mortalité maternelle, des femmes noires en particulier, progresse. Au sein de l’OCDE, seul le Mexique fait pire. Pour expliquer ce fléau, les experts avancent plusieurs facteurs, à la fois médicaux et sociaux : forte prévalence de l’obésité et des maladies cardiovasculaires, difficultés d’accès au système de santé, absence de congé maternité obligatoire, taux élevé de césariennes.

 

Avec, fatalement, un risque accru de complications postopératoires.

 

D’après le Centre pour le contrôle des maladies aux USA, «le risque de mortalité dû à la grossesse est trois à quatre fois plus élevé chez les femmes noires que chez les blanches.»

New York fait encore pire. C’est même la Métropole parmi les plus inégalitaires au monde, le taux de mortalité des mères noires à New York est douze fois supérieur à celui des blanches.

 

Et contrairement à certaines idées reçues, obésité, diabète et pauvreté (qui touchent plus fortement la communauté noire) ne suffisent pas - loin de là - à expliquer de telles disparités. Une femme noire de poids normal présente encore deux fois plus de risques de complication qu’une femme blanche obèse.

 

En savoir plus 

 

 

WONDER WOMAN engendrée par un médecin! 

 

Quel lien entre la plantureuse héroïne et la santé ? C’est le JIM qui a fait le lien.

Le personnage qui a fait son apparition en décembre 1941, au lendemain de l’attaque japonaise contre Pearl Harbor a été conçu par... un psychologue ! En l’occurrence, William Moulton Marston qui est aussi à l’origine du détecteur de mensonge !

 

Le père de Wonder Woman passait pour « un psy ouvertement progressiste », partisan de l’égalité hommes–femmes, mais également « hautement subversif »,

 

Il était en délicatesse avec les normes morales de son époque, puisqu’il était notamment partisan du "polyamour", c’est-à-dire concrètement du "ménage à trois" avec sa femme et sa maîtresse.

 

Et les ligues de vertu étaient vent debout contre les mœurs de William Moulton Marston mais aussi contre le fait que Wonder Woman n’était pas assez habillée par rapport au jeune public qui lisait les BD d’abord, puis la série télévisée ensuite. Voilà de quoi briller à table!

 

En savoir plus 

 

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR