X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
La Matinale du jeudi 20 février 🎙💊
Interviews
L'Afipa publie le nouveau Baromètre Selfcare 2019 : la dynamique du selfcare en panne et un volontarisme politique absent
ÉCOUTER
Focus
Valentin Flamant - Un pop-up store d'OTC Médiflore
ÉCOUTER
PharmaNews
Mercredi 19 Fevrier
ÉCOUTER
Business Review
Mercredi 19 Fevrier
ÉCOUTER
Innovation
Nicolas Latour - Physimax
ÉCOUTER
Pharmacie Hospitalière
Conséquences du coronavirus à l'hôpital.
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Quoi de neuf au congrès de la Société européenne de cardiologie ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 04/09/2019

Quoi de neuf au congrès de la Société européenne de cardiologie ?

150 pays invités, 32 000 délégués, plus de 500 sessions organisées…le congrès de la Société européenne de cardiologie, qui s’est tenu à Paris vient de s’achever le 4 septembre 2019. Que faut-il en retenir ? Quelles études impactantes ont été présentées ? 

 

L’accent a tout d’abord été mis sur la prévention avec un événement grand public : Le cœur de Paris bat plus fort. L’objectif était de sensibiliser aux facteurs de risque et à la prévention. La thématique était également à l’ordre du jour lors d’une conférence de presse intitulée : « Prévention cardiovasculaire : c’est dès la petite enfance qu’il faut agir ». 

 

Le Paris RACE Registry a recensé entre 2006 et 2016 les événements menaçant le pronostic vital lors des courses d’endurance. Ses travaux ont été présentés lors du congrès. Ils montrent que la majorité des événements cardiovasculaires étaient ischémiques et insistent sur l’importance de la Réanimation cardiorespiratoire (RCP) qui améliore la survie en attendant l’arrivée des secours. 

 

La prise en charge des infarctus a elle aussi fait l’objet d’une étude publiée dans l’European Heart Journal et rendue publique à l’occasion de l’événement. Elle montre que l’évacuation par hélicoptère, généralement préférée au transport terrestre, n’est pas forcément à privilégier, notamment pour les transports de moins de 50 km. 

 

En matière de risques cardiovasculaires, la France semble faire mieux que les Etats-Unis. Une équipe de l’Inserm et du Centre d’investigation clinique et prévention a épluché les bilans de santé cardiovasculaires de centaines de milliers de personnes entre 1992 et 2011. A l’inverse des données américaines sur la même période, le tabagisme a reculé en France, tandis que les facteurs de risques cardiovasculaires perdurent encore outre-Atlantique. Ces gains sont toutefois à nuancer, menacés par l’épidémie d’obésité qui gagne la France.

 

Le cœur des femmes était enfin l’un des sujets de prédilection de ce congrès qui rappelle que les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès chez les femmes, avant les cancers. Le parcours "Coeurs, artères et femmes" a été mis en place en 2013. Il s'adresse aux femmes principalement à celles qui ont une ménopause avec un risque cardiovasculaire accru ou qui ont eu une grossesse à risque.

 

L'amélioration des parcours de soins et l'innovation organisationnelle sont autant de voies à développer pour faire progresser la prévention cardiovasculaire.        

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR