X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Pharma Coach
Maladie grave : quel accompagnement en pharmacie ?
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de Presse Santé du 15/10/2018 avec Irène Lopez
ÉCOUTER
Decryptage Martine Perez
Dysfonctions érectiles : on vient de découvrir des causes génétiques !
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du 15/10/2018
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du 15/10/2018
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
Réforme de la formation : fin du numérus clausus, où allons-nous ?
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Reconnaissance des champignons : des applis existent | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 11/10/2018

Reconnaissance des champignons : des applis existent

A l'heure du numérique, peut-on s'appuyer sur les applications numériques pour aider à identifier un champignon ? Ces outils peuvent être une aide précieuse pour les pharmaciens, mais ils présentent des limites. 

 

Imaginez. Vous êtes au comptoir de votre pharmacie quand Monsieur Untel arrive et vous dépose sous le nez un panier rempli de champignons. Ça sent bon les sous-bois et la terre, mais ce que ce client attend de son pharmacien, c'est de lui confirmer qu'il peut manger cette récolte. Un doute ? Pour remplacer les livres de mycologie, plusieurs applications d'aide à l'identification des champignons ont été développées. Mais parmi ces outils, une sélection s'impose. « J'ai identifié plusieurs applications ; certaines sont à déconseiller pour diverses raisons. C'est le cas des applications en anglais qui peuvent être source de confusion. D'autres fournissent des données minimales, ou présentent des bugs, qui font perdre du temps et ne permettent d'aboutir à aucun résultat », explique Romain Lecointre, pharmacien et passionné de tous outils numériques développés pour les pharmaciens. Il a tout de même été séduit par les applications Champignouf, et IK-Champignon (institut Klorane) pour la qualité des contenus et des photos, et le caractère intuitif de la fonction d'identification. « Dans l'application Champignouf, j'ai testé la fonction « reconnaître », à partir de photographie de champignon (la saison des champignons n'avait pas encore débuté lors de l'enregistrement de l'émission), avec succès », explique notre confrère hospitalier. 

 

Un outil intéressant mais pas suffisant.

 

Faut-il néanmoins se fier à 100 % à une application numérique ? Si ces outils sont intéressants, notamment pour leur côté pratique (elles sont plus faciles à emporter en forêt que les livres !), ils ne sont pas suffisants et ne remplacent pas les connaissances et la formation régulière. C'est l'avis d'Elisabete Gomes, pharmacienne au centre anti-poison de Nancy et membre de l'Amyphar (association des mycologues pharmaciens) : « il faut rester prudent ; ces applications constituent un outil supplémentaire à l'identification des champignons, mais l'entretien des connaissances, via des sorties mycologiques régulières, est essentiel ». 

 

David Paitraud

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR