X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Decryptage Martine Perez
Martine Perez Cueillette des champignons
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Interviews
Anne Sophie Joly
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Le diabète
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Comment expliquer la pénurie de médicaments en Tunisie ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 30/08/2018

Comment expliquer la pénurie de médicaments en Tunisie ?

Comment expliquer la pénurie de médicaments en Tunisie ? 

 

Ce n’est pas la première fois que le pays connait des problèmes de stocks de médicaments. Mais cette fois, « la situation est exceptionnelle » selon Malek Makni, pharmacien et trésorier du Syndicat des Pharmaciens d’Officine de Tunisie, interviewé dans le Good Morning Pharmacie du lundi 27 août. 

 

La pénurie de médicaments concerne aussi bien « les plus anodins » tels que ceux dont le principe actif est le paracétamol que ceux qui composent les traitements les plus complexes. 

 

Des problèmes de livraisons sont le plus souvent à l’origine de ses pénuries. Or, la crise actuelle serait due à des difficultés de trésorerie. La Pharmacie centrale ne paye plus ! La Pharmacie centrale est l’organisation gouvernementale qui importe tous les médicaments provenant de l’étranger. Elle ne peut plus payer ses fournisseurs, les laboratoires pharmaceutiques. Ces derniers ne livrent plus ou ne livrent qu’une petite partie des médicaments commandés en attendant d’être payés. 

 

Comment en est-on arrivé à cette situation ? Malek Makni explique : « Les caisses sociales n’avancent plus de fonds à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie qui ne finance plus la Pharmacie centrale. » Syndicats et Pharmacie centrale ne sont pas d’accord sur le montant des impayés. Les dettes pourraient s’élever à 400 millions de dinars (soit près de 135 millions d’euros).

 

Pour rétablir les livraisons, l’Etat tunisien n’a plus d’autre choix que de renflouer les caisses de la Pharmacie centrale. 

En attendant, la santé des Tunisiens est en jeu. Certains n’hésitent pas à profiter de parents installés à l’étranger pour faire rentrer les médicaments manquants sur le territoire. 

Irène Lopez

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR