X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Good Morning Pharmacies
16/08/2018-Scandale usine Sanofi à Mourenx -Interview de JL Peyren, syndicat CGT chez Sanofi
ÉCOUTER
Le Mag des Pharmaciens
Spécial Sommeil avec la phyto-aromathérapie
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de Presse Santé du 16/08/2018 avec Irène Lopez
ÉCOUTER
Opinions
Eric Phélippeau, président du groupe By Agency
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du 15/08/2018
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Les Dossiers de la santé - Muriel Dahan
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
La chronique du Dr Martine Perez : Peut-on prévenir le suicide ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 02/08/2018

La chronique du Dr Martine Perez : Peut-on prévenir le suicide ?

Est-ce que le fait de parler du suicide de célébrités dans les médias peut vraiment avoir un effet de contagion ? Et bien oui, une nouvelle étude confirme le rôle des médias en la matière. 

Ainsi, le fait de relater dans la presse le suicide d’une personnalité peut avoir des effets délétères. La manière de relater un suicide, pourrait avoir un effet toxique sur les personnes les plus fragiles.

Cette étude, menée par une équipe de recherche internationale, publiée dans le Journal de l'Association médicale canadienne, s’est proposée d’analyser le lien entre suicide médiatisée d’une personnalité et taux de suicide. Dans cet objectif, des chercheurs canadiens ont examiné plus de 6000 articles sur internet et dans la presse consacrée au décès d’une personnalité  par suicide entre 2011 et 2014. 

Et ils ont examiné le lien éventuel avec les 947 décès par suicide dans la ville de Toronto pendant cette période.

Selon les chercheurs, la description du suicide de personnalités est associée dans les jours suivants, dans certains cas, à une augmentation des suicides. Il existe vraiment une association entre les articles relatant la mort par suicide d’une personnalité et le taux de décès par suicide à Toronto dans les jours qui ont suivi. 

"La contagion se produit lorsqu'un lecteur vulnérable s'identifie au faits rapportés par les médias en matière de suicide, explique le Dr Mark Sinyor, psychiatre de l’université de Toronto qui a mené cette enquête. Et il insiste : Nous encourageons les journalistes à prendre des précautions, notamment à bien contextualiser leurs reportages,  concernant une personne qui se suicide, pour éviter que la population puisse s’identifier à elle". Le suicide est presque toujours accompagné de troubles mentaux accessibles à un traitement. Il faut le dire et dire qu’il y a de l'espoir. Il faut aider les journalistes à faire comprendre cela. Le Dr Ian Colman, Université d’Ottawa, (Ontario) dans un commentaire, estiment que "les journalistes ont un rôle clé à jouer dans le discours public sur ces questions là.. "

Ils doivent pouvoir dire que le suicide n’est pas inéluctable, qu’il est possible de guérir d’une dépression, qu’il existe des ressources pour se faire aider quand les choses vont mal.

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR