X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du 19/09/2018
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de Presse Santé du 19/09/2018 avec Irène Lopez
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du 19/09/2018
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Sevrage tabagique
ÉCOUTER
Pharma Coach
communication sur les autotests
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
l'Anepf / Les réformes sur l'accès aux soins
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
"L'Humeur rigolote : Joli mois de mai" par Michel Bailly | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 04/05/2018

"L'Humeur rigolote : Joli mois de mai" par Michel Bailly

En mai, fais ce qu'il te plait, mais il ne faudrait pas abuser...

L'Humeur rigolote : Joli mois de mai de Michel Bailly.

 

 

Le printemps donne toujours de bonnes raisons de se réjouir, mais plus précisément je vois que cette année le mois de mai,  celui qui a été chanté sur tous les tons, autrefois comme : « Le joli mois de mai » est bien plus que joli, il est vraiment très drôle.

 

 

Ce qui est très amusant en mai 2018, c’est que voilà un mois qui commence par la fête du travail et qui est, sans nulle doute, le mois où l’on travaillera le moins cette année. J’ai compté ce matin avec les ponts et les viaducs qu’un salarié bien organisé peut prendre jusqu’à 12 jours de congés (RTT non comptabilisés  bien sûr).

 

Malheureusement tout le monde n’est pas concerné, et Pharma Radio en est un parfait exemple puisque quoiqu’il arrive nous sommes toujours là.

 

En fait ce qui est très amusant c’est que tout cela se déroule en parfaite harmonie.

 

Regardez le 1er mai, il est fêté de l’extrême droite à l’extrême gauche de l’échiquier politique avec autant d’enthousiasme (et malheureusement cette année de violence).

De la même façon, les tenants les plus fervents de la laïcité n’iront sans doute pas à la messe le jour de l’Ascension du Christ, mais ils ne travailleront pas pour autant ce jour-là.

 

J’en ai même entendu quelques uns, au moment où Jean-Pierre Raffarin, alors Premier Ministre, avait voulu rendre au travail le lundi de Pentecôte, dirent que c’était scandaleux car ce jour-là était réservé aux pèlerinages locaux et qu’ils ne pourraient plus se rendre sur les lieux d’apparition de la Sainte Vierge.

 

Tout cela peut sembler anecdotique mais plus prosaïquement, je me souviens que travaillant à une époque pas si lointaine, dans une entreprise allemande, nous avions dans nos prévisions de ventes pour la France, pour l’année suivante prévu un mois de mai équivalent au mois d’août de cette même année. Quel ne fût pas l’étonnement de nos dirigeants allemands quand ils ont vus ces prévisions françaises. Leur conclusion a été simple : «  En fait en France vous avez 2 mois d’août ». Heureusement ce n’est pas tous les ans où le calendrier est aussi favorable en jours fériés.

 

C’est pourquoi la consultation du calendrier m’a donné une idée qui serait peut–être LA solution à un grave problème, celui du chômage en France.

 

Étant donné que le jour de la fête du travail donne un mois où l’on ne compte plus les jours chômés, il faudrait peut-être créer le jour de la fête du chômage pour donner du travail à ceux qui en manquent cruellement.

 

Michel Bailly

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR