X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Decryptage Martine Perez
Martine Perez - Accidents domestiques enfants
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mercredi 26 Juin 2019
ÉCOUTER
Pharmacie Hospitalière
Pharmacie hospitalière - Sérialisation
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mercredi 26 Juin 2019
ÉCOUTER
Interviews
Prévention contre la canicule
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Mercredi 26 Juin 2019
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Maréchal Pétain, malade d'Alzheimer ? | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 08/04/2019

Maréchal Pétain, malade d'Alzheimer ?

 

 

Maréchal Pétain : un gériatre français vient de publier un article affirmant qu’il était malade d'Alzheimer dès le début du régime de Vichy (1940). 

 

 

"L’article publié par le Pr Jean-Marie Sérot, dans la Revue de Gériatrie, une publication de la Société française de gériatrie était intéressant à plusieurs titres. Notamment parce qu’il nous rappelle que la maladie d’Alzheimer ne s’installe pas du jour au lendemain, mais que c’est toujours la conséquence d’un long processus qui s’installe plus de 10 ans, avant l’apparition de la démence. Pétain est mort en 1951 à 95 ans, avec un tableau d'Alzheimer typique. Cette publication nous rappelle aussi qu’il n’existe pas de test diagnostic absolue de la maladie d’Alzheimer. Le diagnostic est porté sur des symptômes (troubles de la mémoire, perte des repères spatio-temporels, confusion…) des tests pyschométriques, et une IRM qui montre des modifications cérébrales mineures.

 

 Selon le gériatre, le vieux maréchal souffrait d'une maladie d'Alzheimer à un stade de syndrome neurocognitif mineur en juin 1940 et au stade de syndrome neurocognitif majeur dès 1942. Pétain a pris la tête du régime de Vichy en juillet 1940, à 84 ans, après avoir bénéficié du vote des pleins pouvoirs par les parlementaires. Après la Libération, il a été jugé coupable d'"indignité nationale" au terme de son procès à l'été 1945. Si la sénilité de l'icône de Verdun à la fin de sa vie est un fait admis, le Pr. Sérot est persuadé qu’elle est bien antérieure.

 

L’auteur a examiné de nombreux livres d'histoires et y a relevé des informations qui plaident en faveur de ce diagnostic, même si un diagnostic ne peut être établi avec certitude sans examen clinique ni autopsie.

Le Pr. Sérot cite par exemple Albert Chichery, ministre de l'Agriculture jusqu'à juillet 1940, qui écrit: "Le maréchal est bien 3-4 heures par jour,  mais quand il est fatigué, surtout le soir, on peut lui faire signer ce que l'on veut sans qu'il s'en rende compte". A cette époque, les syndromes de démence, dont Alzheimer, sont totalement méconnus du grand public et même du corps médical qui parle de sénilité.

L'historien Laurent Joly juge l'hypothèse plausible, malgré quelques petites erreurs de détail. L'historien américain Robert Paxton, lui, n'est pas convaincu par les affirmations du Pr Sérot.

En lisant des archives américaines de 1941-42 et allemandes de 1943, "Pétain était clairement un vieillard un peu ralenti, mais il n'était pas vraiment sénile", selon M. Paxton auteur du célèbre ouvrage "La France de Vichy" (1972) interrogé par l’Agence France Presse. Par contre, quand une délégation de parlementaires vient lui parler à l'Ile d'Yeu (où il était détenu) vers 1947, il était clairement sénile.

           

Est-ce que cette éventuelle maladie de Pétain, aurait pu changer le cours de l'Histoire de France ? Personne ne peut le dire. Mais une chose est sûre, c’est qu’aujourd’hui, dans les pays démocratiques, il est peu probable qu’un homme atteint d’une maladie d’Alzheimer débutante puisse rester au pouvoir."

 

Dr Martine Perez

 

           

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR