X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Vendredi 19 Avril 2019
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
Fonctionnement de l'industrie à l'ANEPF
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Le Pharma-Show du Vendredi !
ÉCOUTER
Decryptage Martine Perez
Alzheimer et gingivite
ÉCOUTER
Radio Comptoir
Les nouvelles missions en officine vues par les préparateurs.
ÉCOUTER
La Minute Bio
Connaissez-vous l’huile de Calendula ?
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Les news santé de la presse Grand Public | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 14/01/2019

Les news santé de la presse Grand Public

Le boom de l’impression 3D dans le secteur médical, ne concerne plus seulement les implants ou les prothèses de membres. Ses applications vont désormais bien au-delà. (Primante3D.com)

 

La dernière innovation du genre nous vient des Etats-unis. Meagan Moore, chercheure en physique médicale pour la radiothérapie et la fabrication additive, a imprimé un mannequin de simulation grandeur nature en 3D. 

Le but ?  tester l’exposition d’un être humain aux radiations afin de déterminer quel est le meilleur angle pour la dose d’irradiation.

Quel est le problème ? Les mannequins de simulation aujourd’hui disponibles sur le marché sont standards. Ils ne prennent pas en compte la morphologie propre à chaque patient. De surcroît, il s’agit le plus souvent de modèles sans membres, et dont le coût peu facilement atteindre les 40 000 $.Le mannequin en 3D ne coûterait que 500 $.

 

Une plateforme revendique plus de 10.000 téléconsultations en gynécologie

On rembobine :  le 31 mai 2018, les laboratoires Bayer lancent Parl'oGyn, une plateforme qui propose de "répondre à toutes les questions gynécologiques: de la contraception à la fertilité en passant par la sexualité".

En sept mois d'activité, ce sont plus de 10.000 femmes qui ont eu recours à ce service gratuit de téléconsultation pour prendre contact avec un gynécologue.

Dans le détail, la société a comptabilisé 18 contacts par visioconférence, 5.549 chats, 131 appels et 4.473 questions uniques.

L’humain reste néanmoins présent puisque plus de 70% des utilisatrices ont déclaré vouloir certainement ou probablement consulter leurs médecins traitants ou gynécologues suite à cet échange.

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR