X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Opinions
La e-santé, une solution pour les urgences
ÉCOUTER
Interviews
Patrick Maison de l'ANSM
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
PharmaNews
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER
Business Review
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Les Français de plus en plus attentifs à la prévention en santé | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 08/07/2019

Les Français de plus en plus attentifs à la prévention en santé

Ce sont les résultats du baromètre santé 360° mené par l'entreprise de sondages Odoxa qui le disent. Rendus publics ce matin, ils indiquent que les Français et les professionnels de santé interrogés s'intéressent de très près à la prévention en santé. La table ronde, organisée avec le concours de la chaire santé de Sciences Po Paris, était animée par Benoît VALLET, conseiller-maître à la Cour des Comptes, Samira BEKHTI, directrice générale d'Oratorio et travaillant pour la NEHS et Gaël SLIMAN, président et co-fondateur d'Odoxa.

La population sondée compte des Français lambdas, des professionnels de santé en milieu hospitalier et des médecins. 2/3 d'entre eux s'estiment bien informés par leur médecin sur les bons comportements à adopter pour préserver leur santé. Ce haut niveau s'explique par le fait qu'une grande majorité de la population est convaincue de l'importance d'être sensibilisée. 88% pensent néanmoins qu'il sera plus efficace d'améliorer la prévention.

Cependant, les médecins traitants ayant effectué de la médecine préventive représentent 36% des acteurs cités par les personnes sondées (44% pour les plus de 65 ans) contre 7% pour la médecine du travail.

Des écarts socio-professionnels, sociologiques et générationnels

Des disparités existent entre ces différentes catégories. En effet, les individus interrogés issus du CSP+ (cadres) sont 70% à estimer être bien informés contre 60% pour le CSP- (employés, ouvriers). Il en va de même pour la mise en oeuvre des bons comportements en matière de prévention de la santé : 73% des CSP+ les mettent en application contre 63% chez les CSP-.

On observe également 12 points d'écarts entre les individus ayant un diplôme supérieur au baccalauréat (54%) et ceux ayant un diplôme inférieur (42%).

Quant à l'aspect générationnel, il apparaît que la tranche d'âge 18-49 ans (regroupant la majorité des personnes actives) s'estime à 61% être bien informée en matière de prévention de santé contre 77% chez les seniors. Ce pourcentage plus élevé chez les individus âgés de 50 à 65 ans s'explique par le fait que les maladies chroniques émergent davantage à cette période de la vie.

L'application des informations en matière de prévention santé au quotidien

Les principaux inconvénients dans l'application de ces bons comportements pour la santé se comptent sur les doigts de la main : manque de moyens financiers (41% chez les ouvriers), de motivation, de temps, trop d'efforts/sacrifices à faire, contexte familial ou professionnel particulier... Le sondage Odoxa nous apprend cependant que 76% des Français ont effectué au moins une consultation préventive. 43% ont déjà consulté pour prévenir une éventuel cancer, 40% pour un bilan médical général, 27% pour une consultation M'T'Dents, 20% pour un suivi pour des pathologies contre l'asthme ou le diabète (alors que 5% de la population est diabétique). Le sevrage tabagique ne représente que 12% des consultations préventives. Les pays nordiques ont tout simplement interdit la diffusion de messages publicitaires de produits sucrés à destination des enfants aux heures où ces derniers sont devant les écrans.

La place de la prévention-santé dans la politique de santé aujourd’hui

Selon 35% des Français, la prévention-santé a aujourd'hui sa place dans les politiques de santé publique. L'acteur institutionnel le plus légitimé est d'ailleurs le Ministère de la Santé pour 43% d'entre eux, il est jugé le plus efficace pour promouvoir la prévention santé. Cependant, le plan national présenté par Agnès Buzyn, reste méconnu pour 48% des Français. Il en est de même pour le service sanitaire, ignoré par 54% de nos concitoyens et 37% des médecins. Pourtant, 62% ayant eu connaissance du plan santé estiment qu'il permettra une amélioration de la prévention.

Lorsque le service sanitaire est expliqué aux Français, 87% juge alors que c'est une bonne démarche. Il fait en sorte que la prévention de santé ne relève plus seulement des professionnels de santé.

Comment développer la prévention en santé ?

Pour 61% des individus, la santé connectée, largement répandue, est une opportunité pour améliorer la qualité des soins. Nos usages quotidien rattrapent la science : c'est le cas pour 6 Français sur 10 qui utilisent des applications santé telles que Yuka. Mais pour 82% d'entre eux et 84% des médecins, il faut revoir le modèle économique et la politique tarifaire en rémunérant le personnel soignant pour débloquer du temps à la prévention.

 

Par Elisa Humann

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR