X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Decryptage Martine Perez
Martine Perez Cueillette des champignons
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du Mardi 20 Novembre 2018
ÉCOUTER
Interviews
Anne Sophie Joly
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Le diabète
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
La cosmétologie, l'autre arme contre le cancer | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 05/11/2018

La cosmétologie, l'autre arme contre le cancer

Mag des pharmaciens : La cosmétologie, l'autre arme contre le cancer

 

Prendre soin de son corps malgré la maladie cancéreuse permet de restaurer la confiance et l'estime de soi. A l'officine, le conseil s'appuie sur une écoute attentive et des produits adaptés, pour pallier les effets secondaires cutanés. 

Pharmaradio propose un Mag des pharmaciens spécial « Cosmétique et cancer : l'autre façon de lutter contre la maladie », 

avec Audrey Bauduin Montout, docteur en pharmacie, Judith Lévy, co-fondatrice de la gamme cosmétique Même et Laure Vincent, docteur en pharmacie, titulaire à Pompaire (79). 

 

 

La démarche peut paraître secondaire et pourtant, la socio-esthétique s'est imposée au fil des années dans la prise en charge globale des patients souffrant d'un cancer. A l'hôpital, cette discipline repose sur l'intervention d'une professionnelle formée à la maladie cancéreuse, au sein même des services de soins d'oncologie. En ambulatoire, c'est au pharmacien et à son équipe que revient ce rôle d'accompagnement, en proposant une gamme de produits cosmétiques de qualité et surtout, des conseils adaptés et une écoute. Car il s'agit pour ces femmes abîmées par la maladie et les traitements, tant sur le plan psychologique que sur l'aspect physique, de retrouver une féminité et une estime de soi. « Ce sont des femmes qui ont besoin de plus d'attention, d'écoute ; nous devons savoir les conseiller en fonction des effets secondaires cutanés, très variables selon les protocoles thérapeutiques. Cela impose de les connaître pour mieux les prévenir et les identifier », souligne le Docteur Audrey Bauduin Montout, pharmacienne et experte en cosmétologie. Ces effets secondaires touchent la peau, les phanères et les muqueuses. « Le dessèchement accentué de la peau impose de la nourrir et de l'hydrater avec une base la plus douce possible que l'on utilise sur le tout corps, sans oublier les pieds et les mains pour prévenir le syndrome main-pied. Il faut toujours privilégier des produits hypo-allergéniques spécifiques peau sensible », ajoute Audrey Bauduin Montout. Pour renforcer les ongles, le conseil porte sur un vernis riche en silicium que l'on applique  en deux couches dès le début de la chimiothérapie. « Une nouvelle couche peut être appliquée dès que le vernis s'écaille. Autre point important : il faut utiliser un dissolvant sans acétone ».

 

Autour d’une conviction

 

Une gamme spécifique qui contribue à briser le tabou cancer

Depuis quelques mois, les pharmaciens disposent d'une gamme cosmétique développée spécifiquement pour répondre aux problèmes cutanés observés au cours de la maladie cancéreuse. « La gamme Même est née et s'est construite autour d'une conviction : réapprendre à prendre soin de soi même lorsqu'on a cancer, c'est apprendre à accepter son corps tel qu'il est devenu par la maladie et les traitements. Cette démarche permet de regagner en estime de soi pour être plus fort psychologiquement contre la maladie », explique Judith Lévy, une des cofondatrices de Même. Laure Vincent, docteur en pharmacie et titulaire dans les Deux-Sèvres, a d'ailleurs décidé de référencer ces produits spécifiques. A l'occasion de l'agrandissement de sa pharmacie, elle prévoit de créer un espace dédié pour les femmes qui suivent une chimiothérapie : « une partie de l'équipe a commencé à se former sur la maladie cancéreuse et les soins dermocosmétiques adaptés. Il y a une réelle attente, tant sur le plan de l'accompagnement médical qu'en termes de qualité de vie ».

 

David Paitraud

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR