X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Good Morning Pharmacies
Good Morning Pharmacies du 19/09/2018
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de Presse Santé du 19/09/2018 avec Irène Lopez
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du 19/09/2018
ÉCOUTER
Les Dossiers de la santé
Sevrage tabagique
ÉCOUTER
Pharma Coach
communication sur les autotests
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
l'Anepf / Les réformes sur l'accès aux soins
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
L'homéopathie : pour ou contre ? Le regard de Gilles Bellâtre (vidéo) | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 15/05/2018

L'homéopathie : pour ou contre ? Le regard de Gilles Bellâtre (vidéo)

Est-ce que vous vous souvenez de la levée de bouclier contre l'homéopathie ? C'était en mars dernier, une tribune signée  par une poignée de professionnels de santé. David Paitraud, a décidé de revenir sur cet épisode.

 

Des médecins, des pharmaciens et des étudiants. Ils n'étaient que 124 signataires pour demander l'interdiction de l'homéopathie, mais les médias leur ont ouvert une véritable tribune. Et ils ont réussi à rallumer des braises, des braises jamais vraiment éteintes, qui, comme un volcan, se rallument régulièrement tous les 6 mois à peu près. La dernière éruption en date du volcan "anti-homéopathie", c'était en septembre 2017, lorsque le conseil scientifique des Académies des sciences européennes avait dénoncé l'inefficacité de cette médecine.

 

Cette nouvelle attaque contre l'homéopathie a inspiré Gilles Bellâtre. Je ne sais pas si vous connaissez ce personnage incarné depuis plusieurs années sur le web, par un médecin. Oui oui, il est médecin en vrai dans la vie. Autodérision, humour, évidemment il s'est emparé de ce sujet.. (voir vidéo ci-dessous)

 

Un manque de preuve. Et oui, parce que n'oublions pas que notre médecine occidentale est basée sur les preuves. Alors l'homéopathie arrive comme un pavé dans la marre : comment des petites granules hyperdiluées peuvent être efficaces alors qu'on ne sait même pas s'il reste du principe actif ? Le sujet de l'homéopathie est passionnant justement parce qu'il dépasse nos connaissances. 

 

Alors c'est vrai qu'on ne sait pas aujourd'hui expliquer le mode d'action de l'homéopathie, mais on sait en revanche observer les effets bénéfiques sur la santé, et pas seulement en bobologie. Les granules d'arnica après la chute, ou de camomilla pour les poussées dentaires, pourquoi pas ? Mais l'intérêt de l'homéopathie est plus étendu comme le montre l'étude pharmaco-épidémiologique EPI 3  dans des maladies chroniques, comme les maladies respiratoires, l'anxiété ou la dépression, ou les douleurs musculo-squelettiques. Trois critères étaient pris en compte dans cette étude : l'évolution clinique de la maladie, la consommation de médicament et la perte de chance c'est-à-dire le risque de complication. Les résultats sont en faveur de l'homéopathie. Ce n'est pas miraculeux, mais l'homéopathie a des atouts que l'allopathie n'a pas. Le recours à l'homéopathie permet de réduire l'utilisation de médicaments à haut risque d'effet secondaire à long terme, comme les anti-inflammatoires, sans entraîner de dégradation de l'état du patient. Et ça c'est évidemment important. Autre constat de l'étude, sur les pratiques de l'homéopathie, et bien la plupart des médecins homéopathes ne sont pas exclusifs, et ont recours dès que c'est nécessaire à l'allopathie, les antibiotiques par exemple.

 

Alors près de 2 mois après cette insurrection contre l'homéopathie, le soufflet est retombé. La pratique de l'homéopathie reste autorisée avec possibilité de remboursement, la ministre de la santé l'a confirmé.

 

 

 

 

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR