X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Opinions
La e-santé, une solution pour les urgences
ÉCOUTER
Interviews
Patrick Maison de l'ANSM
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
Revue de Presse
Revue de presse du Mercredi 23 Octobre 2019
ÉCOUTER
PharmaNews
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER
Business Review
Mercredi 23 Octobre
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
L'hépatite : une maladie peu connue et dangereuse | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 02/07/2019

L'hépatite : une maladie peu connue et dangereuse

Le 28 juillet prochain, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) organisera la Journée mondiale contre l’hépatite*. L’occasion de renforcer la lutte contre cette maladie et d’amplifier la sensibilisation auprès du grand public. Des centaines de millions de personnes dans le monde sont atteintes d’au moins une de ces hépatites virales (A,B ,C, D et E), déclenchant des infections aiguës et chroniques du foie, tuant environ 1,5 million d’entre elles.

Les hépatites virales sont de véritables épidémies silencieuses. Dans les six mois suivant la contamination par le virus, le patient peut ne pas ressentir de la fatigue ou de la fièvre, tandis que d’autres auront une jaunisse oculaire et des nausées. Contrairement au VIH, il existe peu de documentation et de communication sur les hépatites.

L'hépatite aiguë correspond aux six mois qui suivent la contamination par un ou des virus des hépatites. Selon les cas, on peut ne rien ressentir, être fatigué, avoir ou pas de la fièvre, des nausées, une jaunisse (les yeux jaunes). Elle peut néanmoins détruire le foie de manière irréversible et nécessiter une greffe de celui-ci. 

Selon les cas, le virus peut être éliminé ou bien rester dans le corps. Lors de la deuxième option, il entraîne des dégâts sur le foie pouvant apparaître des dizaines d'années après l'infection.

L'hépatite B (la forme la plus connue) toucherait quatre fois plus de personnes que l'hépatite C et serait davantage capable de se transmettre de la mère à l'enfant durant la grossesse ou l'accouchement.

 

Objectif dépistage

Si elle est repérée tôt, l'hépatite B peut se soigner avec des antiviraux. Son dépistage peut se faire dans les 4 à 8 semaines après la contamination au cours de laquelle l'infection est asymptomatique. Le virus peut aussi disparaître de lui-même : le patient est alors immunisé. Dans le cas contraire, il est porteur et transmetteur du virus. Chez les individus ne parvenant pas à évacuer le virus d'eux-mêmes, 5 à 10% d'entre eux contracteront une hépatite chronique entraînant d'importantes complications.

En revanche, aucun vaccin n'existe à ce jour contre l'hépatite C mais plusieurs traitements sont disponibles en fonction du type de virus. Cette infection peut elle aussi devenir chronique et produite une cirrhose du foie.

A l'échelle mondiale, l'hépatite C contamine et tue 4 plus que le virus du SIDA. Quant à l'hépatite D, sa prévention s'effectue par la prévention de l'hépatite B. Enfin, l'hépatite E provient en grande partie de la consommation de produits contaminés d'origine animale. On parle alors de zoonose, une maladie se transmettant de l'animal à l'Homme.

En conclusion, le dépistage reste une étape capitale dans la lutte car encore aujourd'hui, on estime que 225 000 personnes ignorent être atteintes du virus de l'hépatite (B et C réunies).

 

* La Journée mondiale contre l’hépatite se tient chaque 28 juillet car ce jour correspond à la date de naissance du Dr Baruch Blumberg (1925-2011), Prix Nobel de Médecine en 1976, qui a découvert le virus de l’hépatite B et mis au point un test et un vaccin contre celui-ci.

 

Par Elisa Humann

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR