X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Flash Info Pharma
Le point sur l'actualité de la profession du Vendredi 15 Fevrier 2019
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
Le Pharma-Show du Vendredi !
ÉCOUTER
La Minute Bio
L'huile de Marula
ÉCOUTER
Le Mag des Pharmaciens
Insuffisance cardiaque : les clés du dépistage et les traitements
ÉCOUTER
Decryptage Martine Perez
Martine Perez - Obésite et cancer
ÉCOUTER
Interviews
Stéphanie Barré - Doctipharma
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
Conseils nutrition pour les coureurs | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 01/02/2019

Conseils nutrition pour les coureurs

Accompagnement du coureur : les conseils nutritionnels à l'officine

 

Dès le mois de février, la saison des marathons et courses en tous genres reprend activement. Sportifs affiliés à des clubs ou amateurs de sensations et de dépassement de soi se retrouvent dans ces événements de plus en plus plébiscités. Bien que concurrencée par les enseignes identifiées « sport », la pharmacie devient un espace de conseil et d'accompagnement pour les coureurs, quel que soit leur niveau. 

 

 

Principal objectif pour l'équipe officinale : éviter les conséquences délétères de l'effort physique sur la santé. « Il est important d'adapter le conseil en fonction de la durée, de l'intensité et du type de l'effort, ainsi que du profil du coureur, de son expérience. Les premières questions à poser portent sur les modalités de préparation, en club ou individuel, sur les éventuels produits type compléments alimentaires que le client s'administre, ainsi et surtout sur sa santé en général. Idéalement, une préparation au marathon doit débuter au moins 10 semaines avant la course », explique Agnès Crochemar-Galou, docteur en pharmacie et volleyeuse au stade français. Pour Karine Laurent, l'équipe officinale doit rappeler qu'un « marathon ne s'improvise pas; c'est une course qui se prépare longtemps à l'avance pour laquelle il faut adapter son hygiène de vie, tant sur l'alimentation que sur le repos et le sommeil ». 

 

Les conseils nutrition à l'officine : simples et efficaces

 

« Le muscle est un moteur hybride par excellence », rappelle Agnès Crochermar-Galou. Les glucides sont essentiels puisqu'il s'agit d'une énergie rapidement utilisable par l'organisme. On peut distinguer ces glucides, lents ou rapides, en fonction de l'index glycémique de l'aliment ainsi que de sa maturité. « Si on prend l'exemple de la banane. Selon la maturité, les glucides qu'elle fournit seront plus ou moins rapidement assimilables », souligne Agnès Crochemar-Galou. Dans le cas des ultra-trails et des marathons, il faut aussi considérer les lipides et les protéines qui vont utiliser d'autres métabolismes énergétiques tout aussi importants. Plus l'effort sera prolongé, plus l'organisme va s'orienter vers d'autres voies métaboliques. « Les réserves de lipides vont permettre de maintenir l'effort d'endurance. Mais attention, il faut privilégier les bons lipides, tels que ceux issus des oléagineux ou les huiles végétales de première pression à froid ». Autre conseil, il est intéressant de distinguer les coureurs en fonction du sexe : « le conseil doit être adapté. Une femme présente plus souvent des carences en fer, et une masse musculaire plus réduite. On va donc s'orienter vers un régime plus riche en protéines et en lipides ». En préparation de course, différents régimes alimentaires ont émergé ces dernières années, comme le régime scandinave : « l'objectif de ce régime est de changer les rapports Glucides/Protéines/Lipides pendant 7 jours ; les 3 premiers jours, on diminue les glucides et on augmente les apports en lipides et protéines pour optimiser les réserves en glycogènes. On y associe une sortie d'au moins une heure. Les 4 jours suivants, on augmente les glucides, et on diminue l'apport en lipides. La ration en protéines reste normale ». 

 

David Paitraud

 

 

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR