X



J'ai déjà un compte

Bonjour et bienvenue,

Dans un instant, vous ferez partie de la communauté Pharmaradio, le média à destination exclusive des professionnels de la santé.
Inscrivez-vous immédiatement pour bénéficier gratuitement d'un média professionnel, moderne et complet.

Direct, podcasts, newsletter, chroniques, infos, à entendre, lire et réécouter... Toute l'actualité de votre profession à votre disposition immédiate sur votre smartphone, tablette ou ordinateur...
Rejoignez-nous !
PLAYER LIVE
Écouter maintenant
Gestion Pharma
CGV, comment bien lire entre les lignes, les explications de Maître Isabelle Colleau
ÉCOUTER
Pharmaciens de demain
Yanis Merad - Président de l'ANEMF (la suite)
ÉCOUTER
Good Morning Pharmacies
22/06/2018 Vendredi Show
ÉCOUTER
Flash Info Pharma
Flash Info Pharma du 22/06/2018
ÉCOUTER
Le Mag des Pharmaciens
Troubles du sommeil et homéopathie avec Annie Girard
ÉCOUTER
La Minute Bio
Qu’est-ce que le beurre de karité ? Irène Lopez et Jeanne Tujague
ÉCOUTER

Articles

Voir plus d'articles

Émissions

Voir plus d'émissions

Podcasts

Voir plus de podcasts
15 nouveaux médicaments sur le marché | Pharmaradio, votre dose d'information au quotidien | La Radio des Professionnels de la Pharmacie
article
Publié le 13/03/2018

15 nouveaux médicaments sur le marché

L'année 2018 commence plutôt bien pour l'industrie pharmaceutique. En effet, depuis le début de l'année, de nouveaux médicaments arrivent chaque semaine sur le marché français...

 

15, c'est le nombre de nouvelles spécialités qui ont été commercialisées en France au cours de ce premier trimestre de l'année 2018. La majorité de ces nouveaux médicaments sont d'emblée disponibles en ville. Tous les domaines thérapeutiques sont représentés. De l'oncologie à la diabétologie, de l'endocrinologie à la virologie.

 

Par exemple, deux médicaments de nouvelle génération sont apparus dans le traitement du cholestérol. Il s'agit d'anticorps monoclonaux, une classe pharmacologique qui était jusqu'à présent utilisée principalement en rhumatologie ou en oncologie. Avec les médicaments PRALUENT et REPATHA, les anticorps monoclonaux s'inscrivent dans une nouvelle voie thérapeutique. L'alirocumab pour le PRALUENT, et l'évolocumab, pour REPATHA.

 

Pour l'instant, leur indication est limitée à certaines formes d'hypercholestérolémie. Comme il s'agit d'anticorps monoclonaux, ces médicaments PRALUENT et REPATHA sont injectables, contrairement à tous les autres médicaments hypocholestérolémiants traditionnellement utilisés.

 

En virologie, on dispose d'une nouvelle trithérapie contre l'infection par le VIH. C'est le médicament ODEFSEY et sa particularité est de contenir une nouvelle forme de ténofovir : le ténofovir alafénamide ; c'est une prodrogue du ténofovir qui a été développée pour diminuer la toxicité rénale de cet antiviral bien connu. ODEFSEY est disponible en ville. 

 

Dans le traitement de l'asthme, 2 nouveaux médicaments arrivent sur le marché français. 

Le premier c'est le GIBITER EASYHALER, un nouvel aérosol qui associe du budésonide et du formotérol. Ce médicament peut aussi être utilisé dans le traitement de la BPCO. 

 

Autre spécialité: le NUCALA. Et là encore son principe actif appartient aux anticorps monoclonaux : il s'agit du mépolizumab. NUCALA est indiqué dans le traitement de l'asthme sévère à éosinophile, et il est administré en injection sous-cutanée mensuelle.

 

L'arrivée de nouveaux médicaments dans le domaine de l’oncologie est également prometteuse.

 

Dans le traitement de certains cancers de la peau par exemple, il y a ODOMZO ; son principe actif est le sonidégib, et c'est un anticancéreux présenté en gélule ; il est distribué d'emblée en officine.

 

Autre médicament : ONIVYDE. Celui-ci n'est distribué qu'à 'hôpital, mais il est important d'en parler puisque ce médicament est indiqué dans le cancer du pancréas, un des cancers les plus difficiles à traiter. Il ne s'agit pas d'une nouvelle molécule, puisque c'est de l'irinotecan mais ONIVYDE se distingue par une formulation galénique particulière, en liposomes.

 

Dans le cancer du rein, c'est le médicament CABOMETYX, en comprimé. Il appartient à la famille des inhibiteurs de protéines kinases. 

 

Et puis on peut noter le passage en ville de LYNPARZA, l'olaparib, un anticancéreux en gynécologie utilisé dans le cancer de l'ovaire, des trompes de Fallope et du péritoine.

 

Un nouveau médicament antiémétique complète aussi l'arsenal thérapeutique pour réduire les nausées et les vomissements associées aux chimiothérapies : il s'appelle  VARUBY, et contient une nouvelle substance active : le rolapitant.

 

La liste est encore longue. On peut citer le STRENSIQ, qui est la première enzymothérapie de substitution dans le traitement d'une maladie très rare, l'hypophosphatasie, une maladie qui touche le squelette dans les nouveautés 2018, l'insuline FIASP, le SPINAFOL, qui est une nouvelle spécialité d'acide folique, ou encore le médicament FORTACIN, premier traitement de l'éjaculation précoce.

 

Sans compter l'arrivée à l'officine de 2 médicaments qui étaient jusqu'à présent réservés à l'hôpital : les spécialités de misoprostol MISOONE et GYMISO, un autre médicament qui, même s'il n'est pas en pharmacie,  mérite qu'on en parle : c'est le NALSCUE, un médicament de naloxone, le premier antidote des surdosages aux opioïdes. C'est un médicament important dans le domaine de la toxicomanie. Ce médicament est disponible dans les centres spécifiques. 

 

Les semaines qui arrivent promettent encore de nouvelles arrivées. On attend le retour de l'EXTENCILLINE, qui est absent du marché français depuis 2014. C'est le médicament de référence dans le traitement de la syphilis.

 

Très attendue aussi, l'arrivée du premier antiviral d'action direct à l'officine, médicament qui permet de guérir d'une infection par l'hépatite C. Dès cette semaine, le médicament MAVIRET, développé par le laboratoire Abbvie, pourra être distribué en pharmacie.

 

Enfin, évidemment, la très attendue nouvelle spécialité de lévothyroxine, la T-CAPS du laboratoire Genévrier, qui a la particularité d'être une formulation de lévothyroxine en capsule, sans excipient autre que la glycérine et de l'eau. Une cinquième spécialité, alternative au LEVOTHYROX qui devrait être mise à disposition en France début avril. 

 

Et de 15, on passera à 18 nouveaux médicaments !

Réagissez à l'émission
Envoyez vos commentaires aux animateurs.
Nous interagissons avec vous, les messages sont reçus en direct dans le studio !

 
Message :

🔴 ON AIR